Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

De Léhon à Calorguen en longeant le canal

Publié le par randonnee-quevert

Au bord du canal une pause

Au bord du canal une pause

Pas de coach aujourd'hui... Les palabres ne se prolongent pas '' descendons à Léhon et rejoignons Calorguen''.

Voilà nos marcheurs qui rejoignent la '' Petite Cité de Caractère '' de Léhon. Une cité qui impose son charme et son authenticité. Les marcheurs de l'Argentel l'ont traversée en jetant un regard vers son cloître, ses maisons, sa rue pavée et son vieux pont.

Virage à droite pour longer le canal Ille et Rance et nous voilà sur le halage. Le canal Napoléon, construit à son époque, est un lieu calme entre nature et tranquillité. On y respire et on y apprécie son calme tout en le longeant. Ses rives commencent à changer de couleurs, un peu de jaune, un peu d'orangé ici et là nous laissent penser que l'automne pointe son nez. Tout un passé au bord des rives : le manoir de Boutron, les moulins et écluses du Mottay témoignent d'un passé de la vie fluviale sur le canal.

Quitter Léhon et rejoindre Calorguen , un autre décor : ici la vie agricole est présente : grands champs moissonnés et les maïs qui attendent l'heure de la récolte. Une petite cité ici aussi à caractère rural, cité dortoir...

Accompagné du soleil les marcheurs de l'Argentel ont apprécié cette boucle qui avait un léger parfum d'automne.

Partager cet article

Repost 0

Une journée sur les sentiers de Normandie

Publié le par randonnee-quevert

Un bon groupe de marcheurs à Julloiville

Un bon groupe de marcheurs à Julloiville

 

Comme de bons écoliers les marcheurs de l'Argentel ont repris la marche. Pour marquer la reprise, cette année c'est cap vers la Normandie. Sylvain tenait à nous faire découvrir ce petit coin de Normandie que nous apercevons de Cancale. Un sympathique programme auquel 30 marcheurs sont venus pour découvrir le Bec d'Andaine.

 

Longer la côte alors que la mer est haute et que les vagues roulent sur le sable de Jullouville, l'air iodé est là. C'est au son des vagues que le verre de l'amitié nous a été offert. Au club les traditions persistent. Merci.

 

Pique-nique terminé il nous faut rejoindre le Bec d'Andaine. A nous les falaises escarpées tout en contemplant de beaux paysages. Parfois la mer prend des reflets d'argent avec au détour du sentier le Mont St Michel qui nous accompagne.

 

Du plat, du sable et des oyats pour finir le circuit. Il nous faut rejoindre la Bretagne tout en disant : «  nous irons revoir la Normandie ».

 

Merci Sylvain de nous avoir fait découvrir ce petit coin de Normandie.

 

 

Un circuit varié nous attendait ! (parfois des erreurs de frappe quand il se fait tard...)

Partager cet article

Repost 0

De la Baie de Somme à Amiens avec le club de l'Argentel

Publié le par randonnee-quevert

Ainsi réunis sur le parvis de la cathédrale d'Amiens

Ainsi réunis sur le parvis de la cathédrale d'Amiens

 

Découverte de nouveaux lieux, les Aînés de l'Argentel sont toujours en recherche de sites qui font la richesse de notre patrimoine. Cette fois c'est en Baie de Somme et Amiens que Sylvain a donné rendez-vous.

Loin des littoraux bétonnés la Baie de Somme a préservé sa côte, un site naturel d'exception. Pas étonnant qu'il soit classé parmi les plus belles baies du monde. La maison de la Baie nous a donné l'occasion de découvrir toute la faune qui y séjourne. En allant à St Valery sur Somme une cité médiévale, qui domine la baie les yeux ont le plaisir de balayer l'horizon et d'apercevoir une compagnie de phoques se reposant sur un banc de sable. Une ville avec un patrimoine varié avec son église, son port, ses ruelles pavées et fleuries et ses belles villas face à la baie. De la côte d'Opale allons à Amiens.

Amiens et sa cathédrale dont la beauté est connue dans le monde entier. La plus grande cathédrale gothique de France méritait bien notre visite. Un chef d’œuvre d'architecture. Avec ses 112 mètres de haut elle s’élève en plein centre ville. A la tombée de la nuit c'est un embrasement de couleurs avec les projections lumineuses qui reconstituent la polychromie de la façade à l'époque de sa construction. Un riche moment pour nous ! Pour un tel monument une visite ne s'improvise pas. C'est accompagné d'un guide que nous avons eu une approche de son histoire et de son architecture.

Non loin de là ce sont les hortillonnages qui nous attendaient. Un ensemble de jardins flottants avec 65 km de canaux. Avec le temps de zone maraîchère le lieu s'est transformé en une mosaïque de jardins d'agrément.

Une sympathique escapade comme le club de l'Argentel sait organiser. Merci à ceux qui préparent ce temps partagé amicalement.

 

Merci à Martine pour Les photos qu'elle a eu la gentillesse de  me transmettre .

De la Baie de Somme à Amiens. Merci à Martine qui a eu la gentilesse de joindre des clichés.

Partager cet article

Repost 0

De l'ombre à Bosreux pour les marcheurs de l'Argentel

Publié le par randonnee-quevert

A l'ombre d'un chêne à Bosreux

A l'ombre d'un chêne à Bosreux

 

Un rayon de soleil, ici de l'ombre au bois de Bosreux à Brusvilly Les marcheurs de l'Argentel l'ont trouvée. Un parcours sans difficultés, qui nous a fait faire un tour dans la jolie campagne de Brusvilly.

Ici le balisage est inexistant, un fléchage épisodique. Il vaut mieux posséder une carte pour repérer l'itinéraire. Toujours à la main c'est avec sa carte que Sylvain a guidé les marcheurs de l'Argentel sur les pistes forestières de Bosreux.

Brusvilly s'étend de chaque côté de l'ancienne voie gallo-romaine reliant Corseul à Rieux dans le Morbihan. Nous l'avons empruntée sur un tronçon en bordure du bois Bosreux. Des bornes au nombre de sept sur le passage à Brusvilly témoignent de cette période.

Brusvilly a son riche passé avec son patrimoine de carrières de granit. Des carrières qui ont dessiné le paysage. Hélas le peuple des carrières s'en est allé. Il suffit d'aller sur les quais de St Malo où débarquent le granit chinois.

Une randonnée sous le signe forestier où les marcheurs ont apprécié la fraîcheur du sous-bois.

 

Partager cet article

Repost 0

L'île aux fleurs, le diamant de la côte de granit rose : l'île de Bréhat

Publié le par randonnee-quevert

Dans un superbe décor : les marcheurs de l'Argentel !

Dans un superbe décor : les marcheurs de l'Argentel !

 

Par un beau matin de Juin les Aînés de l'Argentel embarquent pour une île : l'île de Bréhat. Partir de la pointe de l'Arcouest pour l' île séparée d'un bras de mer, le passage est rapide et pourtant nous sommes transportés ailleurs. En un mot le dépaysement ne se mesure pas à la durée du voyage.

Parler d'île est impropre car il s'agit en fait d'une multitude d'îles. Avant l'arrivée des envahisseurs de l'été les Quévertois sont devenus Bréhatiens le temps d'une journée. Ici tout le monde va à pied ou à vélo. Alors ça nous va !

En débarquant à Port Clos de suite nous sommes séduits par l'abondance de la végétation et des fleurs. Dans tous les coins : géraniums, rosiers, fuchsias  et hortensias colorent et parfument l'île.

Voilà le moulin Birlo, de ruine il a retrouvé sa puissance d'antan grâce à la ténacité de quelques îliens. Il utilisait des énergies naturelles : l'eau et le vent. Un beau témoignage d'intelligence ! Il est classé monument historique depuis sa restauration. Partis à l'aube les marcheurs y ont fait une halte. Une vue qui mérite de s'arrêter pour prendre la photo souvenir.

Monter à la chapelle St Michel et avoir une vue à 360 degrés ! Un site que les Bréhatiens d'un jour ont  admiré tout en dégustant leur déjeuner !

Fini la sieste... Bréhat, une île à deux visages : un air méditerranéen et un air irlandais. En passant La Chaussée Vauban entre les deux îles nous changeons de monde. Ici les rochers sont acérés et la végétation plus rase. Au pied du phare du Paon le tapis de mousse est truffé de terriers de lapins.

Les kilomètres défilent, l'heure avance... Un petit passage au bourg et déjà il nous faut penser retour pour rejoindre la cale. Le bateau nous attend il nous faut retrouver le continent.

L'île de Bréhat, ses paysages, ses fleurs, ses maisons pleine de charme, ses rochers, son parfum et ses eaux turquoises a tout pour plaire. C'est à pied que nous avons découvert ce petit coin de paradis. En faisant le tour sur un savant mélange de sentiers les marcheurs de l'Argentel ont apprécié le charme de l'île aux fleurs avec sa douceur de vivre.

 

Sylvain a permis aux marcheurs de découvrir le diamant de la côte de granit rose. Bien sympa cette journée sac à dos ! Merci .

Une journée sac à dos à Bréhat avec le club de l'Argentel

Partager cet article

Repost 0

VOYAGE AU TYROL DU 26/05 AU 02/06/2017

Publié le par randonnee-quevert

 

Le Tyrol est une région alpine d' Europe Centrale.

Il s'étend sur la chaine des Alpes sur une partie de l'Autriche et de l'Italie.

Il est traversé par l'Inn qui se jette ensuite dans le Danube. 

Partager cet article

Repost 0

Entre les ponts, de St Hubert à Chateaubriand à La Ville Es Nonais

Publié le par randonnee-quevert

La Rance Maritime, plaisir pour les marcheurs de l'Argentel

La Rance Maritime, plaisir pour les marcheurs de l'Argentel

 

Fini le temps où il fallait prendre une barque pour passer d'une rive à l'autre de La Rance. Maintenant deux ponts permettent de changer de département : Le pont St Hubert, premier pont suspendu de la région puis quelques années plus tard c'est le pont Chateaubriand qui est venu le soulager. Nous autres, c'est après avoir passé le pont St Hubert à Port St Jean que les 13 randonneurs bien chaussés et cheveux au vent sommes partis longer l'estuaire de La Rance.

Port St Jean, un lieu où les chevaliers Hospitaliers ont marqué leur passage. Au port ils avaient créé un hospice puis un hôpital qui sera géré au village voisin de La Ville Es Nonais. Sous-bois et quelques marches et c'est à la gréve du Vigneux que nous arrivons.

La plage du Vigneux, lieu de villégiature familiale avec son ponton pour le bonheur des familles séjournant au camping à proximité.

Quart de tour à droite et c'est le manoir de La Baguais. Vestiges d'une époque où les bords de Rance connaissaient la prospérité.

Passons l'entrée du bourg de La Ville Es Nonais pour rejoindre les rives de La Rance. Jadis La Ville Es Nonais était connue sous le nom de '' La Ville aux Nonnes ''.

Il nous faut retrouver les rives. C'est sur un sentier herbu que nous avons longé l'estuaire en surplombant gréves et vasières. Au détour du sentier l'arche du pont Chateaubriand indique que le clap de fin arrive. Une petite grimpette et nous y voilà à Port St Jean.

Le vent nous a poussé, vivifié et c'est heureux que les marcheurs de l'Argentel se donnent rendez-vous à l’île de Bréhat le mardi 13 juin pour une journée sac à dos.

Une randonnée d'un pont à l'autre. Du pont St Hubert au pont Chateaubriand

Partager cet article

Repost 0

De la Rivièra dinardaise à l'estuaire de La Rance

Publié le par randonnee-quevert

Dinard, ses plages et son chemin de ronde

Dinard, ses plages et son chemin de ronde

 

Des Quévertois sont partis découvrir le Tyrol, ce mardi les marcheurs de l'Argentel sont allés le temps d'une rando sur les sentiers dinardais et de La Richardais.

En toute tranquillité un peu de Voie Verte pour rejoindre le magnifique Parc Breton.

Parc Breton, un parc municipal de 23 hectares, arboré et fleuri il bénéficie d'une magnifique vue sur la plage du Prieuré. En son centre une belle demeure construite par une aristocrate anglaise quand les Anglais venaient en séjour sur la Riviera dinardaise. A l'époque les pelouses descendaient jusqu'à la plage.

Le ciel n'encourage pas à la baignade, empruntons le sentier des douaniers ou GR 34. De là nous pouvons voir de belles demeures qui hérissent les rochers. Plus de 400 sont classées en site protégé. Après Le Prieuré c'est port Nican, en le contournant et après avoir laissé les jardins des villas nous surplombons l'estuaire de La Rance. En face une vue panoramique vers l'autre rive, la cité d'Aleth, St Servan, la tour Solidor avec à sa droite le parc des Briantais.

Face à nous le barrage de La Rance, seule usine marémotrice au monde qui permet de relier Dinard à St Malo. Passons le tunnel...

La Richardais, autrefois célèbre pour ses ateliers de charpentiers de la marine. Aujourd'hui plus rien de ces anciens métiers, depuis le village a vu s'endormir l'activité de ses rives. A La Richardais on dit qu'un micro climat favorise les habitants. Pour nous c'est suivre le sentier qui borde la gréve pour arriver à l'anse des Grandes Rivières. Quittons le bord de Rance...

Arrivons à La Vallée Hourdel avec son oratoire aménagé dans la roche par la famille du même nom. Devenue vallée communale elle a été récemment aménagée et nous a permis d'admirer de belles variétés d'arbres.

Arrive le chemin de l'Hermitage qui attendait les 16 marcheurs de l'Argentel pour boucler un circuit de 11 km sur d'agréables sentiers en passant du bord de Manche au bord de Rance.

Partager cet article

Repost 0

En suivant les méandres de l'Arguenon

Publié le par randonnee-quevert

Des randonneurs heureux sur le site du château du Guildo

Des randonneurs heureux sur le site du château du Guildo

 

Un circuit à faire en tenant compte de la marée et de la météo : l'Arguenon maritime. Aujourd’hui toutes les conditions sont réunies avec comme témoin un soleil radieux.

Avec des mines enchantées à l'annonce du circuit les 16 marcheurs ont rejoint Le Vieux Bourg de St Lormel. Non loin de sa chapelle et de son enclos Sylvain a donné le top départ d'une rando en suivant les méandres de l'Arguenon.

l'Arguenon s'envase, à marée haute fini le temps où les bateaux remontaient jusqu'à Plancoët. Et pourtant sur les quais il y avait de l'activité ! Pommes, bois, ciment … étaient embarqués. A la veille de Noël nos amis anglais chargeaient des bateaux de gui. Aujourd'hui seuls les canoës remontent jusqu'à l'estuaire pour un moment de détente.

En suivant les méandres arrive la propriété de l'Argentaye La nature a repris ses droits le château ou « villa italienne » se cache derrière ses chênes centenaires. Seule la chapelle se dresse au bout du parc et laisse entrevoir une vaste propriété connue comme étant le plus vaste ensemble architectural de Bretagne édifiée d'un seul tenant.

Voilà Créhen, une commune en pleine extension ! Enviée de ses voisines du canton. Les Créhénnais s'y sentent bien. Les activités y sont variées. Nous voilà au port du Guildo, il est sur les terres de Créhen. Un passage obligé au château pour les randonneurs. Un monument impressionnant, érigé face à l'estuaire . En ce moment pas possible d'y accéder, de grands travaux de conservation ont commencé afin de sécuriser et pour une mise en valeur du lieu. Domaine départemental, c'est un peu de nous. Les échafaudages côté terre barrent l'entrée.

Changeons de rive en passant le pont René Pléven. Ici c'est un autre décor une végétation abondante borde le sentier. Nous sommes dans le marais, le terrain est souple et sec : idéal pour les marcheurs ! Roseaux et iris y sont roi.

Marée montante, on s'agite dans l'eau... Dommage ! Nous n'avons pas d'épuisette. De beaux mulets frétillent, le menu du dîner est à revoir.

Une sympathique randonnée de 14,5 km faite en mortes eaux pour le bonheurs des marcheurs de l'Argentel. A ceux qui vont découvrir le Tyrol « Bon et Agréable Séjour » Au plaisir de vous revoir.

En suivant l'Arguenon avec les marcheurs de l'Argentel

Partager cet article

Repost 0

L'estuaire du Frémur à marée basse

Publié le par randonnee-quevert

En longeant l'estuaire du Frémur avec les marcheurs de l'Argentel

En longeant l'estuaire du Frémur avec les marcheurs de l'Argentel

Un site naturel et varié attendait les 21 marcheurs de L'Argentel. Sylvain a guidé marcheurs et marcheuses sur les rives de l'estuaire du Frémur en partant du bourg de Lancieux.

Lancieux, un savoureux mélange entre village de terroir et station balnéaire qui s’apprête à recevoir les vacanciers. Calme Lancieux... A marée basse les marcheurs s'en vont sur le sentier de pays et le GR 34 à la découverte...

L'estuaire du Frémur, frontière entre les deux départements des Côtes d'Armor et d'Ille et Vilaine. En suivant le sentier apparaît le Frémur en un mince filet d'eau qui s'en va rejoindre La Manche.

Passons sur la digue de Roche-Good et voilà le moulin à marée du même nom. Un moulin imposant qui longtemps a été associé au moulin à vent de La Buglais à l'entrée du bourg de Lancieux. De moulin à grains il a trouvé une reconversion en belle résidence.

Longeons les roselières de Doitelle. Autrefois exploitées, le chaume recouvrait les petites maisons de pêcheurs de Lancieux et ses environs.

De petit fleuve côtier l'estuaire du Frémur a une grande superficie de vasières où se développe une végétation particulière. Jadis cette vase était exploitée pour extraire la marne qui amendait les terres des environs. Fini l'extraction les bateaux y viennent en mouillage.

Encore quelques pas sur le nouveau sentier aménagé cet hiver avant de rejoindre le bourg. Passage rapide en bordure du Vieux Clocher. Il aurait tant à nous raconter avec sa fière allure il nous encourage à revenir par un bel après-midi.

Une diversité d'odeurs, de végétation et de sons ont accompagné les marcheurs sous un soleil estival. Un circuit plein de charmes !

Les 21 marcheurs de l'Argentel sur les rives du Frémur

Partager cet article

Repost 0

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>