Langrolay, côté Rance et côté terre

Publié le par randonnee-quevert

La Rance maritime, on aime, on y retourne !

La Rance maritime, on aime, on y retourne !

Concilier un circuit avec le beau temps… Sylvain a vu juste en nous conduisant sur les sentiers de Langrolay sur Rance.  Côté Rance, côté terre les deux facettes de Langrolay ont fait le bonheur des 20 marcheurs de l'Argentel ! 

Langrolay en 1973 s’associe à la commune de Plouer sur Rance et se détache en 1973 à la demande de ses habitants.

Un bourg bien calme.Nous l’avons quitté rapidement pour rejoindre les bords de Rance avec ses sentiers fleuris où l’aubépine bénéficie de belles journées et nous offre de beaux bouquets. La Rance est l’exemple parfait de la rivière bretonne qui s’étire au fond de la vallée tout en étant soumise au jeu des marées. Avec le va-et-vient de la marée le site est remarquable. Moitié mer moitié rivière nous étions sur les bords de l’estuaire de la Rance. Longer la Rance maritime et nous voilà à la plage du Roué.  Pas le temps de prendre un bain en sautant du ponton. Poursuivons notre circuit sur le GR 34 C  pour arriver à la grève de Morlet. 

Nous avons dit côté Rance et côté terre. C’est parti pour le côté terre en longeant le ruisseau de la Houssaye  qui nous conduit à la chapelle St Buc  récemment restaurée. Un circuit en sous bois alors que les bourgeons des arbres se préparent pour une explosion de couleurs. En Avril il est dit : ne te découvre pas d’un fil. Et pourtant nous avons enlevé fil après fil.

Entre Rance et terre, une randonnée colorée, parfumée où les 20 randonneurs ont parcouru 11km !

Un circuit riche en couleurs

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article