Un tour à l'archipel des Ebihens

Publié le par randonnee-quevert

Les sympathiques marcheurs de l'Argentel !

Les sympathiques marcheurs de l'Argentel !

Grande marée et soleil radieux, Sylvain nous a dit :"c'est aux Ebihens qu'il faut aller aujourd'hui ! ".  Et voilà les 26 marcheurs de l’Argentel chaussés pour aller vers l’archipel.

Ce jour nous n’étions pas les seuls, les pêcheurs se sont donnés rendez-vous « au bas de l’eau » comme on dit chez nous. Nous, c’est l’archipel qui nous intéresse, la pêche c’est pour demain…

C’est dépaysant d’aller passer quelques heures sur l’archipel. Tout en étant propriété privée  elle s’ouvre aux visiteurs. Seuls la plage plein sud et le sentier sont autorisés aux visiteurs. De même que rien ne doit être cueilli sur place. Des 20 hectares avec son chapelet d'îles  nous avons fait le tour des deux plus importantes.

 C’est par l’une de ses entrées « la Loge » faille où le sable va et vient au gré des marées que les marcheurs de l’Argentel ont pénétré et circulé dans la pinède. L’ancien phare Vauban et sa tour  datent de la même époque que les remparts de St Malo.

L’archipel a eu une vie active. Des hommes y ont vécu. Ils étaient "des bouilleurs d'eau de mer".  .Par évaporation forcée les sauniers récupéraient le sel et en faisaient des pains. Ce sel était livré aux pêcheries de St Jacut et Lancieux. A marée basse le banc de sable qui relie l’archipel à St Jacut permettait les livraisons.

Il faut surveiller l’heure pour ne pas rester encercler sur une l’île. Faisons confiance à notre guide. Une mésaventure que nombre de visiteurs ont connu.

De retour sur terre, un dernier regard vers l’archipel qui prend des couleurs argentées.

Sympathique circuit ! Nous rentrons les poumons remplis d'air iodé et vivifiant.

 

 

 

Un tour ensoleillé aux Ebihens

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article