De l'hippodrome à la voie verte à Pleslin

Publié le par randonnee-quevert

Ils sont venus, ils sont là les marcheurs de l'Argentel

Ils sont venus, ils sont là les marcheurs de l'Argentel

Rendez-vous à l'hippodrome de Pleslin. Faire du cheval, du vélo ? Il y a erreur, nous c'est pour marcher que nous sommes venus. Non,  c'est bien pour marcher que Sylvain a donné rendez-vous à 15 marcheurs.

 

Partis de l’hippodrome des Landes Reine en parcourant un peu de son anneau routier qui le borde où quelques cyclistes s'adonnent à leur sport favori. Pas de chevaux à l’entraînement alors quittons les lieux.

 

En chemin nos yeux scrutent les talus à la recherche des premiers indices printaniers. Ici les primevères ouvrent leurs pétales et les jonquilles pointent vers le ciel bleu. Là se sont les ajoncs qui se dorent aux premiers rayons du soleil. Chaque époque marque son passage. A nous de situer dans le temps les différents puits vus sur le circuit. Plus facile pour nous de dater les bornes qui aux quatre coins de Pleurtuit ont été placées en souvenir de la Libération. Bornes appelées aussi : bornes de la Liberté.

 

Venir à Pleslin sans aller sur la Voie Verte est impossible. En fin de circuit elle est toujours appréciée des marcheurs. C'est en douceur que nous l'avons empruntée pour rejoindre l'hippodrome.

 

Au petit trot nous avons parcouru 11 km. Au bout du chemin l'hippodrome nous attendait. Hélas toujours pas de chevaux il nous faudra revenir.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article