Retour sur le passé du Quiou à Tréfumel

Publié le par randonnee-quevert

De résidence de chasse à aujourd'hui le château du Hac

De résidence de chasse à aujourd'hui le château du Hac

 

Du Quiou à Tréfumel des pages d'histoire et des millénaires... Des sites archéologiques à découvrir. Randonner c'est aussi ouvrir l’œil et découvrir un passé, les marcheurs de l'Argentel guidés par Sylvain en parcourant les chemins ont fait un retour dans le passé.
En empruntant la Voie Verte nous voilà au bord de la Villa Gallo-Romaine. Une découverte grâce à des photos aériennes. Des fouilles sont organisées. Elles sont fructueuses et mettent à jour une villa sans doute occupée par un haut fonctionnaire romain. La nature du sol calcaire a sans doute permis cette conservation.
Reprenons notre chemin pour retrouver un autre site. Là il nous faut remonter dans le temps …. pas moins de 13 millions d'années en arrière lorsque la mer envahissait l'Ouest de La France. Lieu unique en Bretagne où les faluns sont encore visibles. Avec un peu de patience il est possible de trouver des fossiles, des coquillages divers. La carrière de La Perchais où nous sommes descendus contient des trésors de vie du passé. La mer s'est retirée au fil des millénaires la pierre de falun, un calcaire tendre, avait pris place. Son exploitation a servi à la construction d'une part et d'autre part à l'agriculture pour l'amendement des sols. Les fours à chaux au bourg du Quiou permettaient cette transformation. La récente Maison des Faluns retrace cette époque.
Non loin de là Tréfumel. C'est au pied de l'église St Agnès que quelques maisons en pierre de falun permettent de voir qu'elle est une pierre facile à travailler : lucarnes et dessous de toit témoignent d'un riche passé. Ici un patrimoine particulièrement riche dans son église, un mobilier protégé ainsi que des objets d'art. Certains objets rares et précieux sont dans un coffre à la banque pour échapper aux pilleurs.
Un retour vers le Quiou en longeant le château du Hac. Un chef d’œuvre architectural construit en pierre de falun il conserve pureté et élégance avec ses tourelles. Longtemps résidence de chasse des Ducs de Bretagne après avoir été plus ou moins à l'abandon d'importants travaux l'ont fait renaître .
Après plus de 11 km les marcheurs de l'Argentel sont rentrés heureux d'avoir concilier marche et culture.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

mnlg 22/02/2017 09:16

Voilà un groupe qui cherche à s'instruire la mémoire s'entretient donc en marchant.
Bonne continuation à l'équipe.