Un air de Printemps au départ de La Plaine de Taden

Publié le par randonnee-quevert

Tout en racontant les légendes les marcheurs de l'Argentel au pied du menhir

Tout en racontant les légendes les marcheurs de l'Argentel au pied du menhir

 

Voilà le temps des primevères

Voilà le temps des violettes

Suivons la danse des papillons

Car voilà le Printemps

 

Voilà le Printemps, les rayons de soleil qui se sont plus chauds. Les marcheurs de l'Argentel apprécient les sentiers à cette saison. Les talus se colorent, les oiseaux sont de plus en plus bavards, ça sent le renouveau...

Pour goûter et apprécier l'arrivée de cette saison c'est en zone protégée que 19 marcheurs ont pris le départ à La Plaine de Taden. Une zone protégée tant par son histoire que du point de vue de sa faune et de sa flore. Un point privilégié pour les oiseaux d'eau douce et les oiseaux d'eau de mer. Sur ce site plus de 120 espèces d'oiseaux passent ou séjournent.

Un lieu marqué à la période Gallo Romaine, La Plaine de Taden remontant en pente douce vers les terres permettait le transit des marchandises vers Corseul en passant par Quévert. La voie Gallo Romaine nous avons emprunté  un tronçon.

Quitter Taden et rejoindre St Samson, mais où est la frontière ? Pas vue ! C'est au menhir de St Samson que nous faisons une pause. Une pierre lisse et dénuée d'intérêt pour certains. Affaissée par le poids des ans, vestige du passé plusieurs légendes sont attachées à ce menhir.

Quelques pas à Plouer . Les sentiers offrent une variété de sites à découvrir en suivant sentiers anciens et récents. Là on sait où est la frontière. Le pont solide et récent permet de passer le ruisseau au sec.

Le pont Lessard marque notre retour vers Taden. Destiné au passage des trains reliant la Bretagne à la Normandie , construit en 1879, bombardé en juin 1944 il restait toujours debout. C'est en Août 1944, que les Allemands le firent sauter. Pour sa reconstruction la population vivant sur les deux rives de La Rance donne de sa participation.

Tout en longeant La Rance quelques carrelets sont les vestiges d'une époque révolue quand cette pêche permettait d'améliorer l'ordinaire.

Quittons La Rance maritime à l'écluse du Châtelier qui marque la limite avec La Rance fluviale. Le port de Lyvet un passage obligé pour les bateaux qui rejoignent la mer. Pas de passage d'écluse pour nous. C'est par le chemin de halage que nous retrouvons La Plaine de Taden.

Entre Rance, vallées et sous-bois un circuit de 11 km a permis aux marcheurs de l'Argentel d'apprécier l'arrivée du Printemps sur un agréable circuit !

 

 

Entre Rance, vallées et sous-bois avec les marcheurs de l'Argentel

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

mnlg 25/03/2017 16:25

Sympa ce petit reportage.