Du Tronchet à Mireloup en passant en forêt du Mesnil

Publié le par randonnee-quevert

Au pied de l'Abbaye du Tronchet

Au pied de l'Abbaye du Tronchet

 

Avec leur sac à dos les marcheurs de l'Argentel passent d'une forêt à l'autre. De Brocéliande nous voilà aujourd'hui au cœur de la forêt du Mesnil. L'Abbaye du Tronchet pour notre départ, une abbaye à découvrir ! C'est dans ce site remarquable que 11 marcheurs de l'Argentel se sont retrouvés pour cette journée sac à dos.

Tout comme Chateaubriand l'a fait en son temps nous avons apprécié ce passage pour admirer cette abbaye, son église, son cloître, son parc et son plan d'eau. De 1140 à nos jours elle a marqué toute une époque. En 1953 elle a vu attribué son nom à la commune du Tronchet. Un lieu calme et tranquille qui a été un excellent lieu pour le départ de notre circuit.

Le chemin a conduit les marcheurs vers l'étang de Mireloup, une vaste retenue d'eau de 26 hectares. Tout en longeant la rive boisée nous constatons la baisse du niveau de l'eau. Nous avons eu le privilège de marcher dans l'étang. Une retenue d'eau avec en amont un barrage qui permet d'alimenter en eau potable tout un secteur au sud de St Malo.

Au détour du chemin entrons dans la forêt domaniale du Mesnil avec ses 600 hectares. Ici l'automne donne ses premiers coups de pinceaux. Une forêts de légendes comme il en existe en Bretagne. Elle a inspiré Sylvain en mettant une option pour la pause pique-nique : l'allée couverte de La Roche aux Fées.

Ici nous sommes à Tressé. Une allée datant d'environ 4000 avant JC. La légende dit que des fées seraient les architectes de ce lieu. Il s'agirait d'une chambre funéraire composée de 41 pierres. Les fées ne sont pas venues partager les sandwichs alors continuons de découvrir la forêt.

Une belle forêt domaniale bien entretenue avec de beaux sentiers et allées forestières. Au milieu de cette futaie exploitée de nombreux arbres ont rejoint St Malo pour la construction de bateaux quand ce port abritait la Compagnie des Indes. Une forêt avec une grande réserve de chasse. Robert Surcouf venait y chasser et y avait son relais de chasse.

Les champignons sont rares, nous n'avons pas vu les chevreuils et sangliers si ce n'est les traces de leurs passages... Les marcheurs de l'Argentel sont rentrés riches en paysages dans une nature où calme et beauté sont précieux pour nous marcheurs.

Une journée sac à dos réussie Sylvain !

Le groupe de marcheurs devant l'Abbaye du Tronchet

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

mnlg 04/10/2018 19:24

Quelle belle brochette !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! ah enfin Jeanne je pensais que tu t'étais cachée mais non fallait aller jusqu'au bout.