Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Randonnée bord de mer " Les Ebihens " le 19 04 11

Publié le par randonnee-quevert

Un ciel bleu, pas de vent, 23 degrés au soleil et marée basse. . . Alors c’est aux Iles des Ebihens qu’il faut aller !  Et voilà nos 35 marcheurs en route pour la découverte des lieux. On se doit d’y aller sur notre île entre ciel et mer. . . En réalité c’est un archipel puisque constitué de plusieurs petites îles.

les ébihens 001  les ébihens 002

Partis du parking aménagé pour les camping cars nous empruntons un petit sentier avec une descente assez raide avant d’arriver sur le sable. Et là il nous faut environ 30 minutes pour rejoindre notre île. A travers les petits ruisseaux, les commentaires vont bon train :

-    « Mes chaussures neuves ! »

-         « Et moi, je prends l’eau par les pieds ! »

-         « Si j’avais su, j’aurais pris mes bottes ! »

-         « …et moi une serviette ! »

Ouf nous y voilà ! ! !

les ébihens 004 

Mais ça se mérite les Ebihens ! Le rocher  principal a une superficie de 20 hectares, et est une des îles privées de Bretagne.  Il semble probable que son isolement date de 709. Un raz de marée a détruit la forêt de Scissy. Le sous sol a peut-être des trésors insoupçonnés, enterrés dans les oubliettes de l’histoire . . . et des marées. Des fouilles ont mis à jour des vestiges datant de l’occupation gallo-romaine. Un petit village y fut érigé.

les ébihens 011

Nous abordons un massif rocheux : la Loge où le sable va et vient en fonction des marées. Puis nous arrivons à un plateau dunaire. Là on a découvert un atelier dont l’activité était particulière : la fabrication de pains de sel. Une activité lucrative avait permis à nos ancêtres de transformer l’eau de mer en produit obtenu par évaporation forcée. Les hommes qui étaient là étaient des « bouilleurs d’eau de mer ». Ils réalisaient des pains d’environ 3kgs. Le sel allait à St Jacut et Lancieux où il y avait des pêcheries. On y salait le poisson pour la conservation. 

les ébihens 022  les-ebihens-023.jpg

Les restes de la tour sont là. Vauban ordonna sa construction en 1694. Cette tour dont il ne reste que des ruines, avait une hauteur d’environ 15 mètres. Elle a longtemps servi de phare. Déjà à cette époque les impôts étaient très recherchés : pour cette construction on préleva un impôt sur la pêche des maquereaux ! Une autre époque . . . mais toujours le même principe.

les-ebihens-032.jpg 

Le granit a longtemps été exploité sur l’île. En 1984 l’île des Ebihens est devenue réserve ornithologique pour sa faune et sa flore. Refuge d’oiseaux en période de reproduction, et de plantes spécifiques. 

 les-ebihens-046.jpg

Sa plage à l’abri des vents avec son mouillage permet aux locaux d’y venir à la journée,  à moins d’être invité à séjourner chez l’habitant. Tout au long de l’été Les Ebihens voient passer les voiliers. Le site est souvent inclus dans les régates côtières. Comme nous autres, les randonneurs sont nombreux à passer. Il y a également des nocturnes : un aller à la tombée de la nuit avec le retour aux flambeaux et en musique.

les-ebihens-010.jpg 

Mais n’oublions pas que nous sommes sur une île, donc isolée à marée haute. Alors prudence ! Ne mettons pas la SNSM en alerte. Que cet archipel garde sa tranquillité. Il nous faut regagner la terre ferme. Les yeux remplis de photos, les poumons pleins d’air iodé et l’esprit serein, ça aussi c’est inclus dans la rando.    

 

Le 26 Avril Pleslin sera notre itinéraire avec sa voie verte, son circuit mégalithique et des découvertes . . . Faisons confiance aux organisateurs.

Partager cet article

Repost0

Randonnée à Saint Maudez, le 11 avril 2011

Publié le par randonnee-quevert

En arrivant place de l’église ce qui frappe c’est la constitution de l’enclos paroissial qui est resté intact, le cimetière avec son if millénaire et le calvaire des Templiers.   

 saint_maudez.JPG

L’origine du nom de la commune est liée au nom d’un fils d’un roi d’Irlande qui a débarqué près de Dol au 6ème siècle. La légende dit  qu’il aurait traversé la Manche dans une auge de pierre pour venir  sur nos terres en ARMORIQUE ! Ce thème se retrouve souvent dans notre région.

st-maudez--3-.jpg 

Le calvaire de St Maudez, passe pour avoir été dressé par les templiers (ordre religieux  et guerrier). Il est orné de chevaliers agenouillés priant les mains jointes.

saint maudez 

Sans la barque et sans les rames c’est bien chaussé que nous allons à la découverte du pays maudézien. Le soleil nous accompagne tout au long de notre circuit. (Qui a dit qu’il pleuvait toujours en Bretagne) C’est sous la protection de St Maudez que Sylvain guide ses 35 randonneurs.

st-maudez--4-.jpg 

Chemin faisant, en passant dans les sous-bois nous voilà à Plélan le Petit. Une évidence pour nous tous : la nature chaque jour prend de belles couleurs. La palette du peintre est variée, des verts ,du jaune, du bleu. . . Comme beaucoup de communes du secteur Pélan le Petit a un lourd patrimoine religieux par ses croix et calvaires.

saint maudez (2)  saint_maudez--3-.JPG

 saint_maudez--4-.JPG st maudez (9)

Les circuits ? Eugène les connaît, le vtt il pratique. Point de sentiers inconnus pour lui ! La landec, Vildé Guigalan nous ne voyons pas les frontières et pourtant nous y passons.   

  saint maudez (6)-copie-1

Nous voilà partis en direction du château deThaumatz. L’ancienne voix qui reliait Corseul à  Vannes passait non loin de là. Des traces de pavage ont été mises à jour en 1992. Notre peintre dinannaise Yvonne Jean Haffen l’a peint pour 1'exposition à Paris.

  saint maudez (5)

Tous les chemins mènent à Rome...Non, nous c’est direction St Maudez. Quel bonheur de se retrouver, mettre nos "petits pieds" à l’aise après ces 12kms. IL nous faut en prendre soins si nous voulons être présents le 19 en bord de mer !  

 

  st-maudez--16-.jpg

 

 

Partager cet article

Repost0

Randonnée à Léhon, le 05.04.11

Publié le par randonnee-quevert

LEHON, petite cité de caractère nous accueille. Petit bourg blotti au bord de la Rance. Son château féodal qui est bâti sur 1 ancienne motte castrale (château fort en bois) puis son abbaye St-Magloire donnent du cachet à la petite cité. L’ancien monastère date du 9eme siècle. La légende dit que 6 moines venus du Pays de Galles auraient débarqués là. L’église abbatiale a été construite sur les ruines de l’ancienne église.

D’où le nom de LEHON qui signifie moine.

 20110405 lehon (3)

Arrivés au parking de la piscine, changement de programme ? Non, nos tenues n’étaient pas adaptées. En route pour 1 nouvelle aventure ! Nos 38  paires de pieds entament le circuit proposé par Louis. Et des circuits il en connaît quelques uns !

 

Sitôt passé le vieux pont nous voilà à Lanvallay. Il fallait la monter la côte (ce n’était qu’une mise en bouche) Bucolique ce circuit tout en bordure de Rance ! Avec comme témoin le soleil. Il suffit de regarder chacun : les visages sont détendus.

 20110405_lehon--4-.JPG

Où est la frontière entre Lanvallay et Tressaint ? Il faut dire que les 2 communes pendant longtemps ne faisaient qu’une. Elles étaient  même rattachées à Pleudihen. Chacune devient indépendante en1790. Puis en 1972 sont de nouveau associées.

 

Tressaint comme Lehon et Lanvallay est au bord de Rance. Son église est une ancienne chapelle qui appartenait à la seigneurie des «  Lanvallay ».

 20110405_lehon--1--copie-1.JPG

Apres le plat il nous faut aborder le parcours sportif dans le bois de Tressaint. Et ça grimpe et ça grimpe. Les pauvres mollets sont mis à dure épreuve ! Ouf on aperçoit la fin ! Ça c’est de la rando. . . Tous nous l’avons fait à notre rythme. Pas de contrôle de dopage à l’arrivée.

 

Ce bois d’une superficie de 13 hectares a été acquis par le département est aménagé par la CODI (1 bail a été fait avec le département).

 

Tous,1 jour ou l’autre,avons fait le chemin du halage. Le canal a été construit sous Napoléon, longueur : 85kms, traverse 28 communes dont 12 dans les Côtes D’Armor. Les travaux durent de 1804 à 1832. On y trouve uniquement des travailleurs locaux, soit environ 292. Loin des 35 h ils avaient uniquement ½ journée de repos par semaine. Le dimanche matin pour aller à la messe.

 20110405_lehon--8--copie-1.jpg

Traversée de Tressaint pour rejoindre Lanvallay. Pour plusieurs d’entre nous des passages inconnus. Une approche du viaduc par en dessous et sa ruelle récemment repavée. C’est en passant le célèbre pont à 2 arches que nous regagnons l’autre rive. Coup d’œil dans les jardins : ça pousse. A chacun de faire son commentaire et des comparaisons. . .

 

A l’ombre des peupliers nous bouclons le circuit. Le pays de Dinan offre des randos bien sympas ! A chacun son rythme, de plus celui-ci offrait des possibilités pour éviter les montées.

 20110405_lehon--9-.jpg

Les podomètres sont d’accord : 13kms au compteur ! ! ! 

 

Le 12 Avril Saint Maudez  sera source de découvertes. OK  on se retrouve ! ! !

Partager cet article

Repost0

Randonnée du 29 mars Le Quiou - Trefumel

Publié le par randonnee-quevert

Sortie du  29 / 03 / 2011

 

 

Sortie au pays des FALUNS !  Il y a 15 millions d’années, la mer recouvrait une partie de la Bretagne. En se retirant elle nous a laissé une flore et une faune fossilisées : les Faluns. Aujourd’hui certaines communes témoignent de ce passé.

2011-03-29-quiou--5-.jpg

 

2011-03-29-quiou--6-.jpg

 

Départ du bourg du Quiou, Sylvain carte en mains nous a préparé un circuit . . .

 

005.JPG 

Evidement il nous a fallu emprunter l’ancienne voie de chemin de fer convertie en voie verte. Elle reliait Rennes à Dinan . Elle fait le bonheur de chacun : à pied, à cheval, en vélo . Et aujourd’hui elle a fait le bonheur d’Edith  qui était de retour parmi nous. Avec ses amies elles ont fait un circuit adapté.

2011-03-29-quiou.JPG   

Ce circuit nous fait traversé Tréfumel et sont petit bourg bien sympa qui témoigne d’un passé prospère. 

2011-03-29-quiou--7-.jpg

Il suffit de regarder les belles demeures en pierres de jauge.  La pierre de jauge est la pierre locale suite  du passage de la mer.

2011-03-29-quiou--10-.jpg

Le guide n’est plus là . . . Croisement des chemins.  Tout le monde s’arrête.  A gauche, à droite, tout droit ? L’info remonte.  Ouf ! ! !  pas perdus .

2011-03-29-quiou--1-.JPG 

Maintenant en route vers Plouasne.  Bien calme la campagne par là : des champs, de grands troupeaux pas habitués à voir tout ce monde.  Arrivée à la carrière : changement de décors :  camions, poussière et le bruit des broyeurs. Vivement le retour au calme ! C’est ça que Sylvain propose . . . mais il faut le mériter !

Et nous voilà sur le plat,  que ça fait du bien ! Nous sommes plus à l’aise. D’un bon pas nous longeons le Château du Hac et son jardin.  Date du 15 éme siècle.  Laissé à l’abandon,  sa restauration est entreprise en 1936 . A l’origine c’est le même architecte qui a conduit les travaux du Donjon de Dinan et du Manoir de Taden .

2011-03-29-quiou--4-.jpg 

En arrivant à proximité du bourg, à notre gauche les anciens fours à chaux sont les vestiges de l’activité locale. La ligne de chemin de fer ouverte en 1896 permettait le transport.  La fermeture définitive des usines se fait en 1977. 

2011-03-29-quiou--11-.jpg

35 au départ . . . 35 au retour.  Pas de perte en route ! Il était grand temps de rejoindre les véhicules, l’orage arrive ( nos jardiniers sont contents )

 

La prochaine sortie nous conduira vers Léhon,  le bois de Tressaint . . .  A plus ! ! !

 

Partager cet article

Repost0