Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Au pays des Picotous le 29 Octobre 2013

Publié le par randonnee-quevert

 
056.JPG
 Le groupe sur le sentier des Picotous
Parcourir les sentiers des Picotous à Bobital par un bel après-midi d’automne c’est la sortie proposée par nos deux compères : Eugène et Louis. Bobital Terre de Granit qui a vu des tailleurs de pierre au nombre de 450 en 1980. D’où le nom de Picotous qui leur était accordé. Le granit de Bobital a largement été utilisé pour la reconstruction de St-Malo.  La sculpture au centre du bourg reste un beau témoignage aux Picotous.
079-copie-1
 
Honneur aux tailleurs de pierre
 
 
 
En route sur le sentier Terre de Roche… Dicton connu : à Bobital il ne pousse que de la roche. Constat fait tout au long de notre circuit.
Départ donné… L’if séculaire à notre gauche indique sans doute l’entrée d’un ancien cimetière. A notre droite la mairie et l’ancienne école sont construites à proximité de la carrière d’où a été extrait le granit pour la construction. Aujourd’hui comblée de beaux acacias ont pris place.
Notre circuit se poursuit au bord de l’étang du Val et de son sous-bois. Passage qui a fait le bonheur des 12 marcheurs et le plaisir des yeux pour les couleurs !
Montée vers le bourg encore quelques pas et c’est sous un beau soleil que nous terminons notre circuit de 12km.
Merci à nos guides Eugène et Louis qui ne sont jamais pris quand il faut nous guider.
 
L’heure d’hiver est là, le mardi 5 Novembre nous partirons à 13h30 sur les sentiers de QUEVERT avant la dégustation de châtaignes grillées au local du club. 
 
Un petit diaporama sur le Sentier Terre de Roche et de l'étang du Val
 

Partager cet article

Repost0

En longeant le lac de Rophemel le22 Octobre 2013

Publié le par randonnee-quevert

031-copie-1
 
 Les rives du lac
 
 
 
Qui dit Guenroc dit retenue d’eau de Rophemel. Voilà en deux mots le programme de notre sortie d’aujourd’hui.
Guenroc, son nom indique que la commune a du quartz dans son sol. Tout au long de notre circuit nous l’avons vu. Mais personne n’a trébuché !
Guenroc, petit bourg  qui a vu 12 marcheurs emprunter la direction du plan d’eau de Rophemel.
008-copie-3.JPG
 
L'usine hydroélectrique
 
Vaste retenue d’eau grâce au barrage de Rophemel, nom d’une des fermes qui le borde. Rophemel, site qui voit la Rance couler dans une vallée profonde. Aux moulins de jadis un barrage hydroélectrique a pris le relais.
Pas moins de 200 ouvriers ont participés à sa construction pendant 3 ans. Certains avaient aidé à la construction du barrage de Guerlédan que nous avons vu au Printemps. Le lac s’allonge sur 7 km. Le barrage permet d’alimenter en eau et électricité  une partie de la région. Il alimente également en eau une partie de Rennes.
009-copie-2.JPG
De beaux sentiers
 
Des sentiers bien indiqués avec des panneaux pour informer sur les arbres, les plantes et les animaux vivant dans la vallée. Par moment nous dominons le lac et découvrons de magnifiques paysages.
063.JPG
 
La Fontaine Jarnouen
 
  
Tout en longeant le lac, on peut imaginer les maisons et moulins engloutis. En empruntant le gué nous approchons de la Fontaine Jarnouen, ses eaux avaient la réputation de guérir les maladies de peau.
 
Sentiers aux couleurs automnales,  sous-bois qui filtrent la lumière du soleil d’Octobre, un circuit sportif voilà en quelques mots notre bonheur tout au long des 10 km.
 
Revivons notre sortie en diaporama.
 
 
 
 
 

Partager cet article

Repost0

Du Guildo à St-Jacut de la Mer le 8 Octobre 2013

Publié le par randonnee-quevert

 
L’été indien se poursuit, pour le bonheur de chacun, profitons de notre côte, du bruit des vagues et du vol des goélands pour rejoindre la côte d’Emeraude !
019-copie-3
Apparait St-Jacut
Les lieux ne manquent pas… Aujourd’hui cap pour la presqu’île de St-Jacut en partant du château du Guildo pour 23 marcheurs. Connu sous le nom de château du Guildo alors qu’il se situe sur la commune de Créhen.
Longtemps oublié… Il a fallu toute la ténacité d’un homme Monsieur Ladouce pour venir à son secours. Avec sa truelle et sa brouette et après des journées de labeur il l’a dégagé du lierre et des mauvaises herbes. Son travail a attiré l’attention, le département participe à sa consolidation. Du fond de l’estuaire de l’Arguenon, de bâtiment de bois et modeste  château il se transforme au cours des siècles en château en pierre. Gilles de Bretagne marié à Françoise de Dinan l’occupe quelques années. Abandonné puis restauré et de nouveau abandonné, le pillage cessera avec l’achat par le département en 1981.
En suivant le sentier côtier, marée basse, les parcs à moules sont  découverts dans la brume. Jean-Claude se reconnaît, la pêche à pied son « dada », là des coques, ici des praires… A quand la prochaine marée ?
 
041-copie-1.JPG
 
 Les Ebihens
 
Au détour du sentier Saint-Jacut se profile mais nous ne sommes pas rendus pour entendre les jaguines et leur franc parler. A notre gauche Les Ebihens se rappellent à notre bon souvenir, sympathique sortie au printemps.  Elles méritent bien une pause pour notre groupe.
Longer la digue aux Moines et la baie de Beaussaie avec le soleil comme témoin de notre marche : nous ne sentons pas les kilomètres dans les mollets !
 
047.JPG
 La digue aux Moines
 
Pas de dégustation de fruits de mer alors quittons la mer et rejoignons notre château (il y a un peu de nous dedans ; nos impôts)
 
 
 
L’heure est aux podomètres  tous d’accord et affichent ; 12,5 kms !
 
Ah ! Que l’été indien se poursuive et nous ferons de sympathiques sorties.
 
 
Revivons notre rando par une vidéo...
 
 
 
 

Partager cet article

Repost0

Le 01 Octobre 2013, de St-Trimoël à Bréhand

Publié le par randonnee-quevert

001-copie-2Tout un programme au canton de Mocontour ...
 
Bréhandais d’un jour ! Nous voilà sur des sentiers  que nous n’avons pas l’habitude de fouler. Avec leur sac à dos 21 randonneurs s’en vont découvrir les sentiers, le patrimoine et aussi l’histoire de Brehand et de St-Trimoël.
Situé à mi-chemin entre Lamballe et Moncontour, Brehand et St-Trimoël ont connu bien des évolutions au cours des ans. Sur des terres riches on y trouvait des cultures tradionnelles mais aussi du lin et du chanvre et même des vignobles ! Les nombreux propriétaires terriens investissent et font que la commune possède un riche patrimoine. Au fil des années la population abandonne la production de la toile et se consacre à la polyculture.
 003-copie-5
 En route pout St-Trimoël !
 
Bien chaussés nous voilà partis à la découverte de St-Trimoël… Sentiers agréables, des sous-bois qui annoncent l’automne : du bonheur pour les randonneurs ! Longer les rives du Gouessant quoi de plus apaisant ! La présence du Gouessant sur la commune de St-Trimoël a permis l'implantation de nombreux moulins à eau. Leur concentration autour du Moulin Corbel en fait l'un des sites les plus actifs du canton. Aujourd'hui l'abandon de l'activité meunière a entraîné leur réaménagement en sympathiques demeures.
 
 
022-copie-4.JPG
 De St-Trimoël à St-Glen...
Passons la frontière et nous voilà à St-Glen. Là aussi nous découvrons le Manoir de la Chaussière avec étang et moulin. Avec sa tour carrée il est typique dans la région. Longer la réserve d’eau du canton, à sec pour le nettoyage, l’échelle à poissons et l’heure du pique-nique se précise.
BON-APETIT à TOUS !
Pour le second circuit c’est Bréhand qui nous accueille. Marie-Hélène est sur ses terres, que de souvenirs, un bon guide, des lieux qui lui parlent…
Commune de plus de 1400 habitants, cette cité est riche par son patrimoine : manoirs et châteaux, chapelles et croix. C’est à l’abri de son église construite en 1890 que le départ est donné.
Là nous découvrons l’époque de la chouannerie par un de ses hommes. En 1793 De Boishardy répond à l’appel des chouans pendant 3 ans. Durant ce temps il mène des actions contre les bleus. C’est à la porte d’une des chapelles qu’il tombera : la chapelle St-Malo. Notre circuit nous fait longer une de ses demeures : le manoir de la Ville-Louet
Sentiers bien balisés, sous-bois et ruisseaux bien aménagés (nous avons oublié de compter les ponts de bois) demeures de charme : un coin de notre Bretagne qui mérite le déplacement. Il fallait y penser !!!
C’est ainsi que nos randonneurs ont parcouru 20 kilomètres et fières de dire : j’y suis allé !
 
Une petite vidéo pour retracer notre journée. 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
.
 
 
 
 
 

Partager cet article

Repost0