Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les marcheurs de l'Argentel autour des châtaignes

Publié le par randonnee-quevert

Il pleut des glands

Il pleut des châtaignes

L’été va se coucher

L’hiver va se rapprocher

Sur la pointe des pieds.

Fin d’octobre les châtaignes sont tombées. Le plaisir de les ramasser au cours d’une sortie au bord du sentier. C’est aussi le plaisir de les déguster parfois de façon nostalgique. Passées les soirées qui réunissaient la famille devant  la cheminée où crépitaient les châtaignes.

Ce jour se sont les sentiers de QUEVERT qui ont été foulés par les marcheurs. Il nous fallait être à l’heure : une dégustation de châtaignes nous attendait !

 A QUEVERT on pousuit la tradition ! Pas de cheminée mais une équipe compétente s’adapte… Elles arrivent grillées et chaudes sur les tables des Aînés de l’Argentel. Ambiance assurée, il suffit de faire le tour des tables.

Les traditions ont du bon quand elles créent du lien.

Merci à ceux qui permettent de les conserver.

 .

Appréciées les châtaignes par les marcheurs de l'Argentel !

Partager cet article

Repost0

D'un village à l'autre à Trélivan

Publié le par randonnee-quevert

Longer l'étang du Val à l'automne, du plaisir pour les yeux !

Longer l'étang du Val à l'automne, du plaisir pour les yeux !

D’un village à l’autre en passant par l’étang Du Val. Un circuit bien balisé, il n’en faut pas plus pour que les 16 marcheurs de l’Argentel en l’absence de leur guide se rendent à Trélivan... Dans les années 1998 Trélivan a mis en valeur ses sentiers et contiunue de les entretenir ! 

A l’ombre de l’église St Magloire top départ pour le circuit Le Bigauit. Dites pourquoi Bigault ? L’origine du nom est bien difficile à trouver. Il serait d’origine normande, certains disent qu’il serait un juron normand. Ouf ! Pour une fois La Bretagne s’en sort bien en traduisant Bigault par : Tout de par Dieu.

Pas de polémique les sentiers nous attendent. Le bois Noé et sa large avenue de châtaigniers nous amène à La Chesnaie.  Des chemins creux que nos anciens ont ouverts pour aller d’une parcelle à l’autre. Chemin qui nous conduit à La Férulais  puis c’est le village de La Boculé qui avec son sentier nous mène au gué Bigault.. La Morinais, La Tourtelais sympathiques ces hameaux que traversent les marcheurs avant de longer le ruisseau de La Rivonnais  qui nous fait atteindre l'étang du Val.

Dans un cadre resté sauvage en amont du barrage l’étang Du Val réserve aux marcheurs un joli sentier dans un sous bois aux multiples couleurs de l’automne.

Mise en valeur de son patrimoine Trélivan a exploité sa vallée en créant le sentier qui longe le plan d’eau en arrivant au bourg et nous permet de dire : connaître et mettre en valeur son patrimoine et permettre qu’il soit à la disposition du plus grand nombre est un vecteur d’échange. Ce qui permet également de sauvegarder son patrimoine et de le protéger.

Les marcheurs de l’Argentel en sont les témoins et reconnaissent les valeurs du témoignage et de mémoire après avoir parcouru ce sympathique circuit !

 

Sur le sentier Bigault à Trélivan

D'un village à l'autre à Trélivan

Les châtaignes tombent... Après la marche le mardi 27 Octobre les marcheurs de L'Argentel se réuniront pour la dégustation de ieur cueillette à leur local. Une participation symbolique de 1£ sera demandée. Bonne cueillette !


 

Partager cet article

Repost0

Sur les sentiers de La Hunaudaye

Publié le par randonnee-quevert

Les marcheurs de L'Argentel à l'entrée du château de La Hunaudaye

Les marcheurs de L'Argentel à l'entrée du château de La Hunaudaye

Quand l’automne arrive les forêts mettent leurs habits de lumière dorée. Voilà pourquoi 24 marcheurs de l’Argentel sont allés dans la forêt de La Hunaudaye. 

Partis du Chêne au Loup  cap vers la forêt domaniale de La Hunaudaye. Parcourir les chemins forestiers qui traversent les 1040 hectares  Sylvain n’avait pas l’intention. Il voulait simplement offrir à ses marcheurs un moment privilégié quand Dame Nature change de parure. Forêt située en grande partie sur la commune de Plédélac. . Un espace convoité, lieu de ressources pour son bois et son gibier elle a vu s’affronter des rivalités entre les propriétaires de La Hunaudaye et les seigneurs de St Aubin.

Une page d’histoire qui nous amène au château de La Hunaudaye  tout en suivant le sentier. A l’époque médiévale il était la propriété du Seigneur de Tournemine.  En plein cœur de la forêt il a été construit en 1220.  Il a conservé ses 5 tours imposantes. Bel exemple de l’architecture médiévale en Bretagne. Il a été acquis en 1930 par l'Etat. Murs et douves déblayés, tours consolidées aujourd’hui il est presque comme hier… Un circuit sportif nous attend…

En empruntant le sentier tracé en bordure du plan d'eau de L'Arguenon. . Créé par le barrage de La Ville Halte, grand réservoir en eau potable du département. Longer ses 17 km du sentier qui le borde ? Un autre jour ou venir y pêcher le sandre qui fait le bonheur des pêcheurs.

Rejoindre Le Chêne au Loup en passant les villages de La Berthière, Bélouze … Sans oublier de ramasser châtaignes et champignons tout en parcourant plus de 14 km.

 Bel aprés midi aux couleurs automnales !

 

Sur les sentiers de La Hunaudaye

Partager cet article

Repost0