Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pas à pas sur les chemins de Calorguen

Publié le par randonnee-quevert

Sur le chemin de halage avec les couleurs de l'automne

Sur le chemin de halage avec les couleurs de l'automne

Avec ou sans la pluie notre randonnée ? Bonne question. Allons voir à Calorguen  et nous aurons la réponse.

Voilà longtemps que les sentiers de Calorguen n’avaient pas vu les 18 marcheurs de l'Argentel. . Ils y sont venus.

Riche passé que celui de Calorguen tant par son patrimoine que par son histoire. La commune est l’une des dernières communes de la région où l’on a parlé le breton. Calorguen, un nom qui résonne pour les amateurs de « la petite reine ». Le blaireau y a jeté l’ancre.

Avant de rejoindre le chemin de halage des croix de granit sur le bord de la route. Elles sont nombreuses à Calorguen. Certaines portent le nom de croix pattées.  Autrefois elles étaient situées au milieu des pâtures communales. D’où leur nom. En 1970 elles ont été déplacées en bordure de route.

Nous l’avons retrouvé le chemin de halage avec ses couleurs d’automne. Bord de Rance ou canal ? Les deux sont admis depuis que Napoléon  s’est lancé dans sa construction en 1804 sur une longueur de 84 km.  A ce jour il porte le nom de : canal Ille et Rance,  il permet de relier l’océan Atlantique à la Manche.

Aujourd’hui les péniches ont laissé place aux pêcheurs, randonneurs et promeneurs. Gabares et chalands disparus, et le canal n’ouvre ses écluses qu’aux plaisanciers. Le chemin de halage a vu s’installer Laetitia Lavieville, sculpteur métal. Elle a établi son atelier à l’écluse de Boutron. En bordure du chemin ses sculptures accompagnent des sculptures de granit. Le moulin de Boutron, maison éclusière, fait partie des 48 écluses du canal Ille et Rance. Après le démontage des machines il a été transformé en habitation.

Ciel gris et fraicheur du soir, il nous faut penser retour... Après 11km nous pouvons dire : à Calorguen nous n'avons pas vu la pluie !

 

 

Sur le chemin de halage avec les couleurs de l'automne.

Partager cet article

Repost0

Du pont St Hubert au mont Garot

Publié le par randonnee-quevert

Au mont Garot le temps d'une photo

Au mont Garot le temps d'une photo

La Rance maritime attire toujours les randonneurs. Il en est de même pour les marcheurs de l’Argentel. Rendez vous pour les 27 marcheurs au port St Hubert  et au pont du même nom. En longeant la cale du port au pied du pont le top départ est donné par notre guide Sylvain.

Petit port qui a connu une activité prisée : la pêche aux appâts destinés à être vendus. Le pont St Hubert,   un premier pont a vu le jour en 1928 pour prendre la place du bac qui assurait le passage d’une rive à l’autre de la Rance. Bombardé en 1944 il faut attendre 13 ans pour voir en 1959 le pont suspendu maintenu par ses haubans enjamber la Rance. Maintenant il est doublé par le pont Chateaubriand.

Sans traverser son bourg nous voilà à La Ville es Nonnais. Quelques vieilles demeures retracent un riche passé de la commune étroitement lié à la grande pêche. La ferme fortifiée que nous avons longé ; le manoir de La Baguais  a perdu de son charme au cours du temps.

De là il nous faut rejoindre St Suliac.   En poursuivant notre ascension nous voilà au point culminant de la région : au mont Garot.  Au pied du moulin de La Chaise,   ancien moulin à vent, dont il ne reste que les murs une vue à 360 degrés s’offre à nous. Une vue sur La Normandie alors que le Mont St Michel se cache dans la brume. Nous profitons du décor pour la  photo des 27 marcheurs.

Un regard vers St Suliac pour lui dire qu’un jour prochain nous passerons… Aller à St Suliac sans passer par son célèbre vignoble, pas possible pour les fins amateurs que nous sommes. La récolte est terminée, alors nous reviendrons pour la dégustation du Clos Garo  qui s’annonce comme un grand millésime. L’association veille à sa réputation, un demi-hectare a été replanté en 2003. Les coteaux de la Rance abritaient de nombreux vignobles. Lors du règne de Louis XIV, La France connaît des années de disette. Il ordonne d’arracher la vigne au nord de La Loire pour laisser place aux céréales.

Chemin faisant nous longeons l’ancien camp viking qui abrita les fameux drakkars et leurs redoutables guerriers venus conquérir la Bretagne. Longer la Rance maritime sur le chemin du retour en remontant son cours l’atmosphère change. Les couleurs de l’eau et de la nature annoncent l’arrivée du crépuscule. La ria de la Rance offre un spectacle en suivant le rythme des marées. Les deux ponts proposent des vues de l’un vers l’autre.

Nous autres costarmoricains rentrons au pays la tête remplie de beaux paysages et les pieds contents d’avoir parcouru 11 km.

Du pont St Hubert au mont Garot

Partager cet article

Repost0

De Brusvily à Trébédan

Publié le par randonnee-quevert

Une journée d’automne comme les marcheurs de L’Argentel les aiment. Sylvain avait une idée bien précise. Nous faire découvrir les sous bois alors que les feuilles craquent sous les pas. Profitons que les sentiers soient toujours secs pour y aller.

Un départ de Burusvily , les pas et le bruit des bâtons des 20 marcheurs  ne perturbent pas le calme du bourg. Pour beaucoup Brusvily et carrières de granit sont intimement liés. C’est un autre programme pour une autre fois.

 Voilà les marcheurs qui se font Brusvilliens sur les sentiers le temps d’une randonnée. Brusvily et son ancienne voie romaine   qui reliait Corseul à Vannes. Nous l’avons empruntée et les bornes de granit toujours présentes à intervalles réguliers marquent les distances sur la voie.

D’un sous bois à l’autre nous voilà à Trébédan . Une belle allée forestière nous conduit non loin du château de Chalonge. Il a fière allure. Et pourtant les tempêtes ont mené la vie dure à son parc. Il a fallu 4 années pour le remettre en état.

 

Le château de Chalonge

Le château de Chalonge

Retrouver les allées forestières et y faire des pauses au soleil c’est aussi le plaisir des marcheurs que nous sommes. Devenus Brusvilliens et Trébédannais  le temps d’une randonnée les marcheurs de l'Argentel ont appréciés cette rando forestière tout au long des 10 km !

Pas à pas sur les chemins forestiers de Brusvily et Trébédan

Partager cet article

Repost0