Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Les Aînes de l'Argentel se retrouvent au seuil de la nouvelle année

Publié le par randonnee-quevert

Une année s’est écoulée, une autre frappe à la porte avec ses lendemains à découvrir. C’est à cette occasion que les Aînés de L’Argentel se sont réunis autour de Joyeuses tables.

Un Nouvel an pour un... Nouvel élan !  En nous accueillant Sylvain, président du club de l'Argentel, nous a fait part des projets du club. Un club plein de vitalité qui pour 2016 prendra un nouvel élan ! Levons nos verres à sa santé !

Que le chemin de cette nouvelle année soit parsemée d’éclats de joie, de pétales de plaisir, qu’elle soit éclairée par la lueur de l’amour et l’étincelle de l’amitié au sein du club et de nos familles. Que 2016 puisse voir se réaliser tous vos souhaits et rendre réalité vos rêves les plus secrets.

A tous de Bonnes Fêtes de fin d'année, au plaisir de se retrouver !

 

Les Aînés de l'Argentel se sont réunis dans une ambiance chaleureuse !

Partager cet article

Repost 0

De la voie romaine à la voie verte au Hinglé les Granits

Publié le par randonnee-quevert

Le soleil avait donné rendez-vous aux 23 marcheurs de L'Argentel  sur les chemins du Hinglé les Granits. L’exploitation du granit a justifié le nom de la commune qui nous a accueillie ce mardi. Le granit exploité de ses carrières a approvisionné pendant la construction di Viaduc de Dinan. 

 Quittons la place de la poste et empruntons la voie romaine qui reliait Corseul à Vannes.  Voilà longtemps que le bruit des roues des chars romains ne réveille plus les Hinglésiens.

Aller découvrir ou revoir la voie verte. . Un sentier que les marcheurs apprécient tout au long de l’année. La voie verte une reconversion. La ligne de chemin de fer reliant Dinan à La Bohiniére est ouverte en 1896. Elle facilite l’exploitation du granit. A l’apogée de l’activité  des carrières on comptait environ 350 ouvriers. . Sous l’effet de la concurrence le déclin se produit à partir de 1978.

Grace à son granit Le Hinglé est connu : les quais de La Tamise, le cimetière américains de St James... Sans oublier le soubassemement du mémorial du général De Gaulle à Colomdey les Deux Eglises.  

Au cours de notre marche nous n’avons pas aperçu les carrières. Le bruit de la taille du granit par les picotous a cessé. Nos pas sur les sentiers ont pris la relève. Avec la complicité du soleil Sylvain a guidé ses marcheurs sur 10 km.

 

Les marcheurs de l'Argentel sur la voie romaine et la voie verte

Partager cet article

Repost 0

Sur le sentier côtier de St Jacut de la Mer

Publié le par randonnee-quevert

Un départ du château fort du Guildo de son vrai nom : Château Gilles de Bretagne.  C’est au pied de ses ruines que les 26 marcheurs de l'Argentel  ont pris le GR 34  pour s’en aller faire le tour de la presqu’île de St Jacut de la Mer. 

 

A la pointe du Chevet les marcheurs de l'Argentel le temps d'une photo

A la pointe du Chevet les marcheurs de l'Argentel le temps d'une photo

Un château dont l’origine se perd dans l’ombre des siècles. Autrefois la mer baignait le pied de ses hautes tours et sur les autres côtés s’ouvraient de profondes douves. Résidence du prince Gilles de Bretagne qui y fut arrêté pour aller gémir dans le château de Dinan. La légende dit que sa jeune épouse Françoise de Dinan revient par nuit claire laver son linge dans l’Arguenon…

Tournons la page d’histoire du château et suivons le sentier côtier qui passe d’une plage à l’autre. St Jacut qui peut se vanter d’avoir 11 plages ! Une presqu’île que la mer baigne deux fois par jour. Une presqu’île connue des pêcheurs les jours de grandes marées. Parmi nous ce jour ; ils n’ont pas fait écho de leur lieu : chut secret ça ne se dit pas. St Jacut a longtemps était habité exclusivement par des familles de pêcheurs. Ceci sans doute lié pour beaucoup à son histoire. St Jacut et son abbaye sont intimement liés. Les moines en son abbaye vivaient de la pêche et de l’exploitation du sel aux Ebihens. La digue que nous avons foulée et construite par eux porte le nom de digue aux Moines.  La tempête révolutionnaire entrainait dans son naufrage cette abbaye que 14 siècles avaient respectée. L’activité des moines a cessé, la conchyliculture et l'ostréiculture  ont pris le relais.

A ce jour les plages et grèves que nous avons foulées sont fréquentées par les baigneurs. On y trouve air pur, le calme et la liberté. Monter à la pointe du Chevet, , Sylvain nous avait réservé une escalade ! Mais là haut une vue à 360 degrés, vaste horizon. En face les Eibihens se rappellent de notre passage un jour de grande marée.

Côté Ouest, côté Est les sentiers de St Jacut nous ont permis de faire le tour d'un petit bijou de La Côte d'Emeraude !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En suivant le sentier côtier à St Jacut de la Mer

Partager cet article

Repost 0