Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

De la Rivièra dinardaise à l'estuaire de La Rance

Publié le par randonnee-quevert

Dinard, ses plages et son chemin de ronde

Dinard, ses plages et son chemin de ronde

 

Des Quévertois sont partis découvrir le Tyrol, ce mardi les marcheurs de l'Argentel sont allés le temps d'une rando sur les sentiers dinardais et de La Richardais.

En toute tranquillité un peu de Voie Verte pour rejoindre le magnifique Parc Breton.

Parc Breton, un parc municipal de 23 hectares, arboré et fleuri il bénéficie d'une magnifique vue sur la plage du Prieuré. En son centre une belle demeure construite par une aristocrate anglaise quand les Anglais venaient en séjour sur la Riviera dinardaise. A l'époque les pelouses descendaient jusqu'à la plage.

Le ciel n'encourage pas à la baignade, empruntons le sentier des douaniers ou GR 34. De là nous pouvons voir de belles demeures qui hérissent les rochers. Plus de 400 sont classées en site protégé. Après Le Prieuré c'est port Nican, en le contournant et après avoir laissé les jardins des villas nous surplombons l'estuaire de La Rance. En face une vue panoramique vers l'autre rive, la cité d'Aleth, St Servan, la tour Solidor avec à sa droite le parc des Briantais.

Face à nous le barrage de La Rance, seule usine marémotrice au monde qui permet de relier Dinard à St Malo. Passons le tunnel...

La Richardais, autrefois célèbre pour ses ateliers de charpentiers de la marine. Aujourd'hui plus rien de ces anciens métiers, depuis le village a vu s'endormir l'activité de ses rives. A La Richardais on dit qu'un micro climat favorise les habitants. Pour nous c'est suivre le sentier qui borde la gréve pour arriver à l'anse des Grandes Rivières. Quittons le bord de Rance...

Arrivons à La Vallée Hourdel avec son oratoire aménagé dans la roche par la famille du même nom. Devenue vallée communale elle a été récemment aménagée et nous a permis d'admirer de belles variétés d'arbres.

Arrive le chemin de l'Hermitage qui attendait les 16 marcheurs de l'Argentel pour boucler un circuit de 11 km sur d'agréables sentiers en passant du bord de Manche au bord de Rance.

Partager cet article

Repost0

En suivant les méandres de l'Arguenon

Publié le par randonnee-quevert

Des randonneurs heureux sur le site du château du Guildo

Des randonneurs heureux sur le site du château du Guildo

 

Un circuit à faire en tenant compte de la marée et de la météo : l'Arguenon maritime. Aujourd’hui toutes les conditions sont réunies avec comme témoin un soleil radieux.

Avec des mines enchantées à l'annonce du circuit les 16 marcheurs ont rejoint Le Vieux Bourg de St Lormel. Non loin de sa chapelle et de son enclos Sylvain a donné le top départ d'une rando en suivant les méandres de l'Arguenon.

l'Arguenon s'envase, à marée haute fini le temps où les bateaux remontaient jusqu'à Plancoët. Et pourtant sur les quais il y avait de l'activité ! Pommes, bois, ciment … étaient embarqués. A la veille de Noël nos amis anglais chargeaient des bateaux de gui. Aujourd'hui seuls les canoës remontent jusqu'à l'estuaire pour un moment de détente.

En suivant les méandres arrive la propriété de l'Argentaye La nature a repris ses droits le château ou « villa italienne » se cache derrière ses chênes centenaires. Seule la chapelle se dresse au bout du parc et laisse entrevoir une vaste propriété connue comme étant le plus vaste ensemble architectural de Bretagne édifiée d'un seul tenant.

Voilà Créhen, une commune en pleine extension ! Enviée de ses voisines du canton. Les Créhénnais s'y sentent bien. Les activités y sont variées. Nous voilà au port du Guildo, il est sur les terres de Créhen. Un passage obligé au château pour les randonneurs. Un monument impressionnant, érigé face à l'estuaire . En ce moment pas possible d'y accéder, de grands travaux de conservation ont commencé afin de sécuriser et pour une mise en valeur du lieu. Domaine départemental, c'est un peu de nous. Les échafaudages côté terre barrent l'entrée.

Changeons de rive en passant le pont René Pléven. Ici c'est un autre décor une végétation abondante borde le sentier. Nous sommes dans le marais, le terrain est souple et sec : idéal pour les marcheurs ! Roseaux et iris y sont roi.

Marée montante, on s'agite dans l'eau... Dommage ! Nous n'avons pas d'épuisette. De beaux mulets frétillent, le menu du dîner est à revoir.

Une sympathique randonnée de 14,5 km faite en mortes eaux pour le bonheurs des marcheurs de l'Argentel. A ceux qui vont découvrir le Tyrol « Bon et Agréable Séjour » Au plaisir de vous revoir.

En suivant l'Arguenon avec les marcheurs de l'Argentel

Partager cet article

Repost0

L'estuaire du Frémur à marée basse

Publié le par randonnee-quevert

En longeant l'estuaire du Frémur avec les marcheurs de l'Argentel

En longeant l'estuaire du Frémur avec les marcheurs de l'Argentel

Un site naturel et varié attendait les 21 marcheurs de L'Argentel. Sylvain a guidé marcheurs et marcheuses sur les rives de l'estuaire du Frémur en partant du bourg de Lancieux.

Lancieux, un savoureux mélange entre village de terroir et station balnéaire qui s’apprête à recevoir les vacanciers. Calme Lancieux... A marée basse les marcheurs s'en vont sur le sentier de pays et le GR 34 à la découverte...

L'estuaire du Frémur, frontière entre les deux départements des Côtes d'Armor et d'Ille et Vilaine. En suivant le sentier apparaît le Frémur en un mince filet d'eau qui s'en va rejoindre La Manche.

Passons sur la digue de Roche-Good et voilà le moulin à marée du même nom. Un moulin imposant qui longtemps a été associé au moulin à vent de La Buglais à l'entrée du bourg de Lancieux. De moulin à grains il a trouvé une reconversion en belle résidence.

Longeons les roselières de Doitelle. Autrefois exploitées, le chaume recouvrait les petites maisons de pêcheurs de Lancieux et ses environs.

De petit fleuve côtier l'estuaire du Frémur a une grande superficie de vasières où se développe une végétation particulière. Jadis cette vase était exploitée pour extraire la marne qui amendait les terres des environs. Fini l'extraction les bateaux y viennent en mouillage.

Encore quelques pas sur le nouveau sentier aménagé cet hiver avant de rejoindre le bourg. Passage rapide en bordure du Vieux Clocher. Il aurait tant à nous raconter avec sa fière allure il nous encourage à revenir par un bel après-midi.

Une diversité d'odeurs, de végétation et de sons ont accompagné les marcheurs sous un soleil estival. Un circuit plein de charmes !

Les 21 marcheurs de l'Argentel sur les rives du Frémur

Partager cet article

Repost0

En avant sur les sentiers du Minihic sur Rance

Publié le par randonnee-quevert

Souvenir à la cale de Notre Dame de La Miette

Souvenir à la cale de Notre Dame de La Miette

 

Les rives de La Rance maritime ! C'est au Minihic sur Rance que Sylvain a guidé les 22 marcheurs de L'Argentel. Un circuit divers et varié pour le bonheur des marcheurs de l'Argentel où nous avons découvert ou redécouvert tous les trésors naturels d'une commune entre '' Terre et Mer " .

C'est sur la rive gauche de la Rance que s'abrite le petit village de paysans à vocation maritime comme nombre de bourgs qui bordent la Rance quand les hommes étaient marins pêcheurs à Terre-Neuve. Le passé a laissé des traces encore visibles dans les rues du bourg. En descendant vers la Rance les maisons à perron de marins sont proportionnelles à la richesse des habitants de l'époque. Les temps ont changé. Le Minihic, pays de charpentiers de la marine a vu les chantiers s'éteindre seuls quelques uns résistent.

Longeons le chantier de La Landriais avec sa cale sèche en bois où les bateaux pouvaient rester hors de l'eau le temps nécessaire pour la réparation. Réhabilité cet ouvrage est unique en France et inscrit au patrimoine national.

Avec sa façade naturelle Le Minihic offre de magnifiques paysages où se côtoient terre et mer entre ses pointes rocheuses, pâturages et champs cultivés. En suivant le chemin des douaniers nous voilà à la plage Garel ou le rafraîchissement a été bienvenue. La grève des Marais d'où nous avons aperçu St Suliac. Rejoignons la cale de Notre Dame de La Miette qui veillait au départ des marins pour Terre-Neuve. Aujourd'hui c'est sur les 22 marcheurs qu'elle a veillé.

Dans l'arrière pays, les bois de châtaigniers, de chênes, les prairies et les zones humides sont un autre cachet de notre circuit. La vallée St Buc et sa chapelle sont des lieux avec un autre décor naturel, champêtre et verdoyant. Retrouvons le sentier du littoral avant de rejoindre le bourg.

Un circuit apprécié des marcheurs ! Merci Sylvain pour ce circuit . Un peu chauvins les marcheurs de l'Argentel en reconnaissant que les 12,500 km en bord de Rance étaient du BONHEUR !

 

 

Du bonheur sur le Sentier du littoral au Minihic sur Rance

Partager cet article

Repost0