Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

De St Maden à Guenroc il n'y a qu'un pas pour les marcheurs

Publié le par randonnee-quevert

 Pour le clic souvenir

Pour le clic souvenir

Belle initiative Sylvain d'avoir invité le deuxième groupe à se joindre à nous !

Découvrir St Maden... Pour plusieurs parmi nous c'était une découverte, mis à part quelques uns qui venaient chercher le poulet du dimanche. Une petite commune de 206 habitants qui espérait bien qu'un jour les marcheurs de l'Argentel viennent jusqu'à elle. Chose faite pour les 20 marcheurs de L'Argentel.

  C'est au pied de son église St Jean que Sylvain a donné le top départ. Toute une histoire pour cette petite église. Lors de la Révolution ses cloches ont été descendues et fondues. Le calme revenu elles ont été remplacées. Puis un jour d'orage pendant la messe la foudre est tombée causant de nombreux dégâts.

  Passons la frontière et nous voilà à Guenroc. Plus connu de nous autres quand nous longeons le plan d'eau de Rophemel. A des kilomètres à la ronde on disait aux enfants turbulents '' Soit sage ou le diable de Guenroc va venir te chercher ''  Nous l'avons trouvé !

  La commune de Guenroc se situe en tête du département par son nombre d'objets protégés. La sympathie d'un habitant nous a ouvert la porte de son église. Bien que sombre elle renferme des trésors dont le fameux diable de Guenroc. Parmi plusieurs statues polychromées nous avons vu St Michel écrasé un diable. Sa cuve baptismale à double fonts, les reliques de St Mathurin et sa jolie tribune au fond de l'église font la richesse du patrimoine de Guenroc. Sans oublier ses petites halles qui sont rares dans un petit bourg pour la région.

Chemin faisant et sans pluie un circuit découverte agréablement partagé nous a permis de concilier marche et patrimoine.

 

 

Ainsi s'en vont les marcheurs de l'Argentel

Partager cet article

Repost0

A Trélivan à la recherche du Printemps...

Publié le par randonnee-quevert

A Trélivan au bord de l'étang Du Val

A Trélivan au bord de l'étang Du Val

Jour de Printemps à Trélivan ! Où est-il ? Où peut il se cacher ? Nous l'attendons ! Bonnets, capuches, gants et bien chaussés voilà les 18 marcheurs de l'Argentel partis à sa recherche...

Allons nous le croiser en chemin ? Sylvain pense que OUI. Encore nous faut il prendre le bon chemin. Heureusement le guide a sa carte. Passons par ici et par là. Rien vu, rien rencontré. Pas même de Trélivannais sur les chemins. Maintes fois se sont les chevaux qui viennent à notre rencontre.

Un bon circuit avec un air venu de l'Est qu'ils disent. Hélas pas de Printemps ! Déçus les marcheurs de rentrer bredouille ? Non Sylvain propose d'aller le chercher mardi prochain sur d'autres chemins.

 

En passant par ici et par là à Trélivan

Partager cet article

Repost0

Douceur sur les sentiers de Vildé Guingalan

Publié le par randonnee-quevert

Quand Jean-Claude se fait guide et photographe

Quand Jean-Claude se fait guide et photographe

 

Jour du repas dansant pour le club de l'Argentel. Sylvain accueille les membres du club réunis autour des tables et aussi danser valses, rocks et boléros au son de l'orchestre. Aujourd'hui c'est Jean-Claude qui prend le bâton de guide. C'est un rendez-vous à Vidé-Guingalan qu'il nous propose. C'est OK rendez-vous au bourg.

Chaussés et avec les sourires qui s'affichent sur les visages : le beau temps est avec nous, voilà les 18 marcheurs partis pour une nouvelle aventure sur les chemins. Vildé, une petite cité qui ne cesse de s'agrandir avec ses 1250 habitants.

Au cours de notre circuit un constat : la commune est dotée d'un patrimoine bâti de qualité. Comme sa voisine St Maudez l'ordre des Templiers a marqué son passage. sur la commune Ils avaient construit une léproserie ou maladrerie . Le clos de la Maladrerie reste le témoin de cette époque.

Vildé a vu ses hommes partir pour la grande pêche sur les bancs de Terre-Neuve. Dans leur doris et perdus dans la brume tous n'ont pas retrouvé les terres bretonnes.

Marques du passé Vildé compte encore 6 croix et calvaires, 20 puits et fontaines et 4 fours à pains. Nous en avons longé quelques uns.

La légende dit qu’à Vildé les lavandières étaient tellement craintes pour leurs commérages, que les voyageurs effectuaient un détour pour éviter de les croiser. Nous autres marcheurs n' avons pas croisé les lavandières...

     Jean-Claude a tout fait pour les éviter en prenant son bâton de guide, alors MERCI !

Partager cet article

Repost0

Petite escapade à Languenan

Publié le par randonnee-quevert

Petite escapade à Languenan

 

Décidés nous étions les marcheurs de l'Argentel ! Contrariante la météo, elle perturbe les marcheurs. C'est Mars ! Mars est capricieux, nous sommes bien démunis face aux ondées qu'il nous envoie...

Petite escapade à Languenan, le ciel se couvre, les gouttes se font plus nombreuses. Mettons les capes, ouvrons les parapluies... ça mouille.

Sylvain cherche à diminuer le circuit. Ouf ! Apparaît le clocher de Languenan.

D'un bon pas les marcheurs ont parcouru plus de 7 km. Rentrons à l'abri en prenant rendez-vous pour d'autres circuits avec le soleil comme témoin.

 

Partager cet article

Repost0