Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

En bord de Rance, de Mordreuc à la Ville Ger

Publié le par randonnee-quevert

A la Ville Ger les marcheurs de l'Argentel

A la Ville Ger les marcheurs de l'Argentel

 

Du sentier côtier aux chemins bucoliques les marcheurs de l'Argentel se sont laissés transporter par les panoramas de l'estuaire de La Rance de la cale de Mordreuc à La Ville Ger.

La cale de Mordreuc qui étend ses quais face au château médiéval du Péhou nous a permis de faire cette escale pour profiter de belles vues. Ici, avant le barrage de La Rance les rives étaient animées et les pêcheurs avaient fait de ce lieu leur territoire tant la crevette y abondait. En bordure de l'estuaire de belles demeures et malouinières, les capitaines de la Grande Pêche préféraient séjourner ici que sur les quais de St Malo. En même temps ils préparaient leurs équipages. Connu des cap-horniers, c'est ici que l'on trouvait les meilleurs ramendeurs. Mordreuc un village typique de pêcheurs avec ses ruelles en arrière du port. Un village poétique avec ses gravures et peinture sur bois.

Longeons les souilles où on entreposait le bois que venaient chercher les gabares pour emmener les chargements vers St Malo et Rennes. Chargées à marée basse elles profitaient des courants montants pour repartir. Pas à pas nous voilà à La Ville Ger. Ici un beau panorama ! Avant la construction du barrage c'était une plage très fréquentée. Ce lieu a connu diverses occupations, base pour les avions à la dernière guerre puis hippodrome éphémère. Les baigneurs sont partis, les avions ont quitté les lieux et les chevaux ont rejoint d'autres hippodromes. La vase a conquis les lieux, les vers de mer ont pris le relais et le petit bar fait le bonheur du pêcheur.

Rejoindre Mordreuc en empruntant l'ancienne digue nous donne quelques belles vues sur Plouer et son port !

Cette balade sous ciel bleu nous a permis de découvrir de beaux sites, les cales, les moulins à marée du Prat et de Mordreuc, les pommiers en fleurs qui permettront la fabrique du fameux cidre de Pleudihen. Sans oublier le phoque, Joséphine, qui faisait des ronds dans l'eau avant de rejoindre la cale. La star était là !

Sympa, Sylvain cette rando qui a fait passer d'une cale à l'autre les 18 marcheurs de l'Argentel !

En bord de Rance avec les marcheurs de l'Argentel de Mordreuc à La Ville Ger

Partager cet article

Repost0

Entre légendes et souvenirs à Languédias

Publié le par randonnee-quevert

Languédias, légendes et souvenirs en marchant.

Languédias, légendes et souvenirs en marchant.

 

Voilà bien longtemps... Trois ans nous séparent de la dernière visite des marcheurs de L'Argentel à Languédias. Aujourd'hui ciel bleu , brise printanière voilà 20 marcheurs de l'Argentel qui se préparent à découvrir le nouveau circuit revisité par les bons soins de Sylvain : de l'étang de Beaulieu aux carrières de granit.

Pendant longtemps Languédias s'est caractérisé par son granit jaune, unique dans la région. Une activité qui d'année en année a perdu de sa valeur. Sur les quais de St Malo il débarque de Chine et s'impose... La dernière grosse commande était pour refaire l'esplanade de l'Hôtel de Ville de Paris.

Un circuit réhabilité dans un paysage bocager très peu remembré où tout au long des 13 km avec un fléchage remis au goût du jour dans le cadre de Dinan Agglo.

Rejoindre l'étang de Beaulieu, propriété privée, avec son moulin et ses armoiries sur la façade Nord. Passer la digue construite au XV iem siècle par les moines de l'abbaye. Abbaye dont il ne reste que quelques pierres. Et se laisser entraîner par la légende qui dit qu'une carrière existerait au fond du plan d'eau et qu'un souterrain aurait été creusé par les moines résidant dans l'abbaye...

Poursuivre le sentier et arriver à la Fontaine St Armel. Intarissable elle est ! Évident que soyons passés par là. Son eau a la vertu de guérir les maladies de peau... Voire même enlever les rides. Attendons quelques jours pour voir le résultat.

Languédias et ses carrières de granit qui s'est exporté en France et à l'étranger a laissé des souvenirs : le temple de Mars à Corseul, le socle de la Pyramide du Louvre, la reconstruction Intra- Muros de St Malo... Maintenant place aux trous d'eau que la végétation colonise peu à peu.

D'agréables chemins qui nous laissent entrevoir des champs qui autrefois avaient un faible rendement, on y cultivait le blé noir et le chanvre. Les temps ont changé... Tout pousse !

Pas à pas les vingt marcheurs de l'Argentel sur les chemins et les sentiers herbus ont redécouvert Languédias entre légendes et souvenirs du passé sans entendre le rythme des '' picotous '' dans les carrières.

A Languédias légendes et souvenirs en marchant sur les chemins.

Partager cet article

Repost0

Un passage à St André des Eaux avec les marcheurs de l'Argentel

Publié le par randonnee-quevert

l'église romane et la nouvelle église de St André des Eaux
l'église romane et la nouvelle église de St André des Eaux

l'église romane et la nouvelle église de St André des Eaux

 

Les caprices du mois d'Avril ne découragent pas les marcheurs de l'Argentel qui se sont retrouvés à St André des Eaux. Petite commune entre Rance et Linon.

Nous voilà sur le sentier pour rejoindre le plan d'eau de Bétineuc. Caché derrière les arbres, le seul monument historique de la commune, la vieille église romane qui date du X iem siècle. Abandonnée vers 1893 parce que souvent inondée. Elle est classée en 1990 à cause de ses importantes peintures murales.

Le sentier arrive au plan d'eau de Bétineuc. Il y a un siècle c'était une vaste prairie de 50 hectares. Durant la seconde guerre mondiale, les Allemands la transforme en aérodrome. En 1967, on découvre un sous sol sableux, la prairie devient une sablière. A la fin de son exploitation le site est aménagé petit à petit en base de loisirs de Bétineuc.

Pas à pas voilà le halage qui longe le canal Ille et Rance. Premières chaleurs il se couvre de nénuphars. Aurons-nous le plaisir de voir des fleurs ? Nous reviendrons...

Bref passage à la lisière de Calorguen et de St Juvat, ici c'est le pays des Faluns. Un autre territoire, un autre paysage avec une campagne verte et jaune. Un rayon de soleil et le parfum du colza nous arrive.

Un clocher se détache dans le paysage. C'est la nouvelle église de St André des Eaux. Édifiée en 1893 avec le granit du Hinglé et les moellons de calcaire du Quiou. Désormais les paroissiens ont les pieds au sec !

La boucle du circuit est bouclée après 13 km pour les 18 marcheurs de l'Argentel. Un circuit sans pluie ! Nous pourrons revenir le 4 Août pour le célèbre marathon. Il suffit de changer de chaussures !

 

Un circuit en passant par St André des Eaux avec les marcheurs de l'Argentel

Partager cet article

Repost0