Autour des trois clochers au pays des Faluns 18 Mars 2014

Publié le par randonnee-quevert

 

En ce moment c’est l’air «  des campagnes ». Nous aussi… Mais sur les sentiers de notre campagne. Nos 21 marcheurs sont partis à la découverte de trois clochers : St Juvat, Le Quiou et Tréfumel. Tout ça ! Mais bien guidés dans la verte campagne ils ont parcouru treize kilométres au pays des Faluns.

001.JPG

L'église de St Juvat

St Juvat a longtemps eu sa renommée de : village fleuri. Les temps changent, son bourg est en pleine rénovation et met en valeur son église avec son porche. Porche où jadis les dignitaires de la commune recevaient les doléances. Chemin faisant voilà Le Quiou…

013-copie-1

Verte campagne en allant au Quiou

Le Quiou nous accueille sur son riche patrimoine lié à la pierre de falun qui donne une couleur particulière aux maisons du village. Le Quiou a conservé l’empreinte de la Mer des Faluns qui s’étendait sur les lieux il y a quinze millions d’années. Les traces qui subsistent sont  visibles : fossiles et roche calcaire donne la pierre de jauge utilisée pour la construction. Le Quiou doit aussi sa renommée au XIXe siècle par l’exploitation de la chaux. Activité définitivement abandonnée en 1970.

026-copie-2.JPG

La voie verte

Un sentier que nous connaissons: la voie verte. Belle  reconversion de l’ancienne voie ferrée qui nous fait longer la Villa Gallo-Romaine. Site découvert un jour en labourant, des pierres d’une autre époque ont éveillé l’œil de l’agriculteur. Des fouilles ont permis de mettre à jour le site.

032-copie-1.JPG

Quels beaux marcheurs !

Non loin de là, tel le «  Château de le Belle au Bois Dormant », le château du Hac datant du XVe siècle apparaît. En pierre de jauge les rayons du soleil ne font que mettre en valeur son architecture.

059.JPG

Le porche de l'église de Tréfumel

Tréfumel, village prospère jusqu’au XVIIe siècle, a été chef-lieu de canton. Sa richesse venait de la culture du lin ainsi que de l’exploitation des faluns. Pour le plaisir des architectes et des sculpteurs la mer des faluns a offert le plus beaux des cadeaux au pays : la pierre de jauge. En s’approchant des murs en jauge on découvre avec étonnement du sable et des fragments de coquillages. Pierre facile à travailler, les sculpteurs ont donné une identité au patrimoine local. Des arrêts nous ont permis de remarquer de belles lucarnes et blasons. Des signes de prospérités !

Sylvain avait prévu une boucle autour des trois clochers. Boucle effectuée en battant la campagne mais sans faire de propagande…

Diaporama autour des trois clochers

 


 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article