Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Sur la côte de Penthièvre à Dahouet

Publié le par randonnee-quevert

Sur le sentier côtier à Dahouet

Sur le sentier côtier à Dahouet

 

C'est à l'abri du vent dans un fjord breton que les marcheurs de L'Argentel avaient pris rendez-vous oubliant d'aller cueillir le muguet. Au port de Dahouet pour une journée « sac à dos » nous étions entre terre et mer dans le pays de Penthièvre.

Le port de Dahouet nous attendait avec un magnifique soleil ! Dahouet agréable port qui dépend de Pléneuf Val André.

En longeant les quais du port c'est un retour vers le passé. Quais des Terre-Neuvas, ils témoignent de l'époque quand les bateaux de la Grande Pêche rentraient de Terre Neuve pour accoster au retour d'Islande. Aujourd'hui c'est le port de plaisance qui a pris la relève tout en gardant le caractère d'antan.

Quittons les quais et montons à l'oratoire Notre Dame de La Garde. Face à la mer elle veille sur les marins d'aujourd'hui et garde en mémoire ceux disparus en mer. Le sentier côtier longe le corps de garde de La Guette. Le seul sur les trois qui a été réhabilité. Autrefois il abritait une batterie de canons .

Entre criques et ruelles le sentier côtier nous dévoile les charmes du port du haut de la falaise avant de découvrir un autre aperçu de Dahouet côté terre mais la mer n'est jamais loin... Entre haies, champs de colza et prairies le bleu de la mer apporte  de jolis contrastes dans le paysage.

A l'abri du vent, face à la mer dans un cadre idéal les marcheurs de l'Argentel se posent pour le pique-nique face aux parcs à moules de bouchots.

En suivant le GR 34 qui serpente entre la lande et la mer, du haut des falaises toute la baie de St Brieuc s'offre à nos regards. De petites grèves à l'accès difficile, les plages du Jospinet, de La Cotentin et la plage de Port Morvan attendent les vacanciers.

Partis à marée haute du port nous le retrouvons à marée basse avec son chenal que les marins appréhendent les jours de grand vent.

Une jolie boucle de 18 km côté terre et côté mer pour le bonheur des marcheurs de L'Argentel, merci à notre guide, Sylvain !

Partager cet article

Repost0

Circuit champêtre à Léhon, Tréssaint et Lanvallay

Publié le par randonnee-quevert

Une pause dans le bois de Tréssaint

Une pause dans le bois de Tréssaint

 

Un temps idéal pour les marcheurs ! Un circuit champêtre attendait les 18 marcheurs de l'Argentel. Rejoindre Léhon pour aller vers Tréssaint et Lanvallay.

Bref passage à la piscine de Léhon, passer le vieux pont et monter un peu de la rue Anne nous voilà sur le sentier en sous bois qui nous amène au pied de l'église de Tréssaint. Profitons pour entrer, elle est ouverte. A sa droite une croix celtique du XV me siècle. Elle est formée d'une croix grecque incluse dans un cercle de pierre. Avec cinq modules sculptés qui symbolisent les cinq plaies du Christ.

A la croix Gohel descendons vers la vallée et nous voilà dans le bois de Tréssaint. Le parcours sportif nous attend. Notre échauffement bien fait, les 18 marcheurs ont parfaitement réussi les épreuves sous l’œil attentif de notre guide Sylvain !

En poursuivant le chemin nous sommes dans la banlieue de Lanvallay afin de rejoindre Léhon. Encore un petit effort sur le chemin du Mont-en-Va avant de descendre la rue de l'Abbaye et ses pavés. Quand soudain un gentil merle nommé Jean-Luc nous interpelle...

Le chemin du halage tout ensoleillé nous permet de rejoindre Léhon et son abbatiale. Un sympathique circuit entre soleil et ombre en parcourant plus de 11km avec les marcheurs de l'Argentel !

Le mardi 1er mai, une journée sac à dos au port de Dahouet nous attend. Rendez-vous à 9h30 au bourg de Quévert.

Les marcheurs s'arrêtent pour écouter un merle...

Partager cet article

Repost0

A partir de port St Jean longeons l'estuaire de la Rance

Publié le par randonnee-quevert

En partant de port St Jean avec les randonneurs de l'Argentel

En partant de port St Jean avec les randonneurs de l'Argentel

 

Cale ou port St Jean ? Situé sur la rive Est de la Rance Sylvain a fait partir les 26 randonneurs de cette zone de mouillage abritée des vents de noroît et de nord-est à l'ombre de la falaise abrupte. Ici c'est l'un des points de départ du sentier littoral qui longe les abords de la Rance. C'est à partir de cet endroit que l'estuaire de la Rance apparaît. Cette zone se distingue de la zone maritime où nous étions mardi dernier.

A quelques pas du pont St Hubert nous nous sommes équipés avant de rejoindre la cale. Fini le temps où il fallait prendre le bac pour passer d'une rive à l'autre en fonction de la marée et de l'humeur du passeur. Le premier pont a été construit entre 1913 et 1928. Bombardé en 1944 il a été reconstruit après la guerre.

Les sentiers fleuris nous font arriver au camp des Vikings, un ancien camp fortifié, dont il ne reste que talus et vase. Il aurait été construit aux environs de l'an 900. A bord de leurs drakkars ils auraient remonté la Rance jusqu'à Léhon.

Une boucle entre Rance et terre, retrouvons l'estuaire et grimpons en sous-bois. Alors qu'arrivent les beaux jours préparons nos mollets en pensant robes et shorts.

A notre droite le pont Chateaubriand enjambe la Rance. Un pont en arc venu en aide au pont St Hubert. Construit en 1988 il permet de relier la Bretagne à la Normandie. Un doublement du tablier est prévu. Les travaux devraient commencer en 2020. Promis nous reviendrons pour voir la progression des travaux.

Beau temps, circuit agréable de 11 km avec au bord du chemin les fleurs d'aubépine, les giroflées, la monnaie du pape, le myosotis sans oublier les orchidées sauvages accompagné du  chant des oiseaux !

Un agréable circuit avec les randonneurs de l'Argentel !

Partager cet article

Repost0

Un rendez-vous ensoleillé à Taden et Saint Samson sur Rance

Publié le par randonnee-quevert

Rendez-vous à La Pierre Longue pour les marcheurs de l'Argentel

Rendez-vous à La Pierre Longue pour les marcheurs de l'Argentel

C'est en aval de l'écluse du Châtelier à la Plaine de Taden que Sylvain a donné rendez-vous aux 20 marcheurs de l'Argentel. Ici c'est l'élargissement le plus important de la Rance, un lieu prisé par de nombreuses espèces d'oiseaux. La présence des roselières leur assure un refuge favorable pour la reproduction. Pas étonnant que le projet de Parc Naturel s'étende en ce lieu.

Empruntons le halage pour longer la Plaine et le marais de Chantoiseau. Cette zone est réserve de chasse. Elle voit un cortège d'oiseaux qui y séjournent ou sont de passage. Un coin rêvé pour les pêcheurs avec sa grande variété de poissons.

Montons au bourg bien fleuri de Taden, nous le longeons... Sylvain avait sa petite idée... Nous emmener au menhir de La Tremblais à St Samson !

Le menhir de La Tremblais ou de La Pierre Longue. Son inclinaison s'explique par la consistance du sol. Il est constitué de granit et de quartz. Ici on « bade », sa légende fait « causer » les marcheurs de l'Argentel. Plusieurs légendes alimentent la gazette locale. Une pierre à glissade : les femmes souhaitant se marier dans l'année venaient y glisser. Pour d'autres il suffisait de s'y frotter pour guérir des douleurs. A moins que ce mégalithe soit un cadran solaire. Promis nous repasserons pour connaître la vérité.

Rejoindre La Rance maritime, l'écluse du Châtelier qui marque la frontière des eaux fluviales et maritimes. Avant la construction du barrage La Rance maritime allait jusqu'au port de Dinan.

A cette heure- ci de la journée et la présence du soleil La Rance offre un défilé de couleurs pastel. Le peintre y trouve son bonheur.

Ciel dégagé, température clémente, une variété de paysages et des chemins secs, de bons ingrédients pour les marcheurs de l'Argentel qui ont apprécié le circuit d'environ 12 km. Une bonne idée Sylvain !

Entre Rance fluviale et Rance maritime

Partager cet article

Repost0

De St Maden à Guenroc il n'y a qu'un pas pour les marcheurs

Publié le par randonnee-quevert

 Pour le clic souvenir

Pour le clic souvenir

Belle initiative Sylvain d'avoir invité le deuxième groupe à se joindre à nous !

Découvrir St Maden... Pour plusieurs parmi nous c'était une découverte, mis à part quelques uns qui venaient chercher le poulet du dimanche. Une petite commune de 206 habitants qui espérait bien qu'un jour les marcheurs de l'Argentel viennent jusqu'à elle. Chose faite pour les 20 marcheurs de L'Argentel.

  C'est au pied de son église St Jean que Sylvain a donné le top départ. Toute une histoire pour cette petite église. Lors de la Révolution ses cloches ont été descendues et fondues. Le calme revenu elles ont été remplacées. Puis un jour d'orage pendant la messe la foudre est tombée causant de nombreux dégâts.

  Passons la frontière et nous voilà à Guenroc. Plus connu de nous autres quand nous longeons le plan d'eau de Rophemel. A des kilomètres à la ronde on disait aux enfants turbulents '' Soit sage ou le diable de Guenroc va venir te chercher ''  Nous l'avons trouvé !

  La commune de Guenroc se situe en tête du département par son nombre d'objets protégés. La sympathie d'un habitant nous a ouvert la porte de son église. Bien que sombre elle renferme des trésors dont le fameux diable de Guenroc. Parmi plusieurs statues polychromées nous avons vu St Michel écrasé un diable. Sa cuve baptismale à double fonts, les reliques de St Mathurin et sa jolie tribune au fond de l'église font la richesse du patrimoine de Guenroc. Sans oublier ses petites halles qui sont rares dans un petit bourg pour la région.

Chemin faisant et sans pluie un circuit découverte agréablement partagé nous a permis de concilier marche et patrimoine.

 

 

Ainsi s'en vont les marcheurs de l'Argentel

Partager cet article

Repost0

A Trélivan à la recherche du Printemps...

Publié le par randonnee-quevert

A Trélivan au bord de l'étang Du Val

A Trélivan au bord de l'étang Du Val

Jour de Printemps à Trélivan ! Où est-il ? Où peut il se cacher ? Nous l'attendons ! Bonnets, capuches, gants et bien chaussés voilà les 18 marcheurs de l'Argentel partis à sa recherche...

Allons nous le croiser en chemin ? Sylvain pense que OUI. Encore nous faut il prendre le bon chemin. Heureusement le guide a sa carte. Passons par ici et par là. Rien vu, rien rencontré. Pas même de Trélivannais sur les chemins. Maintes fois se sont les chevaux qui viennent à notre rencontre.

Un bon circuit avec un air venu de l'Est qu'ils disent. Hélas pas de Printemps ! Déçus les marcheurs de rentrer bredouille ? Non Sylvain propose d'aller le chercher mardi prochain sur d'autres chemins.

 

En passant par ici et par là à Trélivan

Partager cet article

Repost0

Douceur sur les sentiers de Vildé Guingalan

Publié le par randonnee-quevert

Quand Jean-Claude se fait guide et photographe

Quand Jean-Claude se fait guide et photographe

 

Jour du repas dansant pour le club de l'Argentel. Sylvain accueille les membres du club réunis autour des tables et aussi danser valses, rocks et boléros au son de l'orchestre. Aujourd'hui c'est Jean-Claude qui prend le bâton de guide. C'est un rendez-vous à Vidé-Guingalan qu'il nous propose. C'est OK rendez-vous au bourg.

Chaussés et avec les sourires qui s'affichent sur les visages : le beau temps est avec nous, voilà les 18 marcheurs partis pour une nouvelle aventure sur les chemins. Vildé, une petite cité qui ne cesse de s'agrandir avec ses 1250 habitants.

Au cours de notre circuit un constat : la commune est dotée d'un patrimoine bâti de qualité. Comme sa voisine St Maudez l'ordre des Templiers a marqué son passage. sur la commune Ils avaient construit une léproserie ou maladrerie . Le clos de la Maladrerie reste le témoin de cette époque.

Vildé a vu ses hommes partir pour la grande pêche sur les bancs de Terre-Neuve. Dans leur doris et perdus dans la brume tous n'ont pas retrouvé les terres bretonnes.

Marques du passé Vildé compte encore 6 croix et calvaires, 20 puits et fontaines et 4 fours à pains. Nous en avons longé quelques uns.

La légende dit qu’à Vildé les lavandières étaient tellement craintes pour leurs commérages, que les voyageurs effectuaient un détour pour éviter de les croiser. Nous autres marcheurs n' avons pas croisé les lavandières...

     Jean-Claude a tout fait pour les éviter en prenant son bâton de guide, alors MERCI !

Partager cet article

Repost0

Petite escapade à Languenan

Publié le par randonnee-quevert

Petite escapade à Languenan

 

Décidés nous étions les marcheurs de l'Argentel ! Contrariante la météo, elle perturbe les marcheurs. C'est Mars ! Mars est capricieux, nous sommes bien démunis face aux ondées qu'il nous envoie...

Petite escapade à Languenan, le ciel se couvre, les gouttes se font plus nombreuses. Mettons les capes, ouvrons les parapluies... ça mouille.

Sylvain cherche à diminuer le circuit. Ouf ! Apparaît le clocher de Languenan.

D'un bon pas les marcheurs ont parcouru plus de 7 km. Rentrons à l'abri en prenant rendez-vous pour d'autres circuits avec le soleil comme témoin.

 

Partager cet article

Repost0

Retour attendu du soleil sur la Voie Verte à Pleslin

Publié le par randonnee-quevert

Sur la passerelle les marcheurs de l'Argntel

Sur la passerelle les marcheurs de l'Argntel

,Où sont les sentiers sans gadoue ? Les marcheurs attendent avec impatience de pouvoir y aller. Heureusement la Voie Verte est là ! Les marcheurs de l'Argentel ont rejoint la gare de Pleslin... A nous le bonheur de marcher avec le ciel bleu !

Quatorze marcheurs sont au rendez-vous à l'ancienne gare de Pleslin-Trigavou. Pleslin bénéficie d'une situation privilégiée, étant au centre de gravité d'un triangle Dinan, Dinard et St Malo, à deux pas de la vallée de la Rance et à trois enjambées de la côte d'Emeraude.

Au début des années 1990, le Conseil Général des Côtes d'Armor transforme la voie ferrée Dinan- Dinard en voie verte. Au même moment l'ancienne gare est réhabilitée en gîte d'étape.

Nous ne sommes pas venus pour passer la nuit au gîte les marcheurs s'en vont le nez au vent de Nord Est en direction de Pleurtuit. Les sentiers sentent les prémices du Printemps et se colorent de jour en jour. Six kilomètres au compteur nous avons changé de département sans même rencontrer la douane. Eugène propose de prendre le chemin du retour. Le vent nous pousse, l'allure toujours aussi bonne, nous retrouvons Le gîte de Pleslin-Trigavou.

Sur plus de 12 km les marcheurs de l'Argentel ont apprécié cette sortie avec soleil et ciel bleu !

Avec les marcheurs sur la Voie Verte

Partager cet article

Repost0

Une belle éclaircie à Trévron et Le Hinglé

Publié le par randonnee-quevert

Les marcheurs de l'Argentel ont trouvé une belle éclaircie au Hinglé et Trévron
Les marcheurs de l'Argentel ont trouvé une belle éclaircie au Hinglé et Trévron
Les marcheurs de l'Argentel ont trouvé une belle éclaircie au Hinglé et Trévron

Les marcheurs de l'Argentel ont trouvé une belle éclaircie au Hinglé et Trévron

Les jours se suivent... La météo affiche toujours pluie et vent. Les sentiers ? De la gadoue. Il faut avoir la connaissance des lieux pour prévoir un circuit. Confiance au guide ! Sylvain a quitté les pentes neigeuses pour marcher en terre bretonne. De Trévron au Hinglé il nous a fait passer la frontière sans contrôle à la douane.

Partir du Creux et rejoindre Le Hinglé. Une campagne calme, ici et là des taches colorées dans les talus. Jonquilles et primevères s'ouvrent. Un bourg calme, son église St Barthélémy donne envie de rentrer. Hélas le bedeau est parti avec la clef. Elles est construite avec de la pierre de la vallée du Guinefort.

Le Hinglé les Granits, toute une vie avec ses carrières, ses Picotous ont permis à des générations de vivre de belles années. La page est tournée. Poussons plus loin et allons à Trévron.

Où sont les Trévronnais ? Ici aussi tout est calme. Un passage sur la place de l'église St Laurent avec un regard vers la croix celtique. Il nous faut penser retour.

Un circuit sec de 11 km, le temps d'une éclaircie a permis aux marcheurs de l'Argentel d'oublier les caprices de la météo !

Partager cet article

Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 > >>